La bonne et la mauvaise administration

La bonne et la mauvaise administration

L'OPINION - Masques, tests, vaccins... il y a plusieurs ratés successifs dans la crise sanitaire. Ont-il donné lieu à une offensive généralisée contre la lourdeur ainsi que les erreurs de l'administration ?

Pour l'administration de la santé, la lourdeur et les erreurs sont prévisibles et justifiées. En effet, selon Olivier Mazerolle, les anciens de l'ENA ont bien expliqué que le ministère de la Santé est le réceptacle des plus mal classés de chacune de leurs promotions. En revanche, au ministère des Finances, on a des gens très compétents issus des meilleurs rangs de l'ENA. Et ceux-ci sont efficaces, mais malgré tout, ils sont souvent critiqués. Quoi qu'il en soit, ces derniers mois, Bercy a fait preuve d'une ingéniosité et d'une souplesse incroyables pour s'adapter aux circonstances. Il est venu au secours de l'économie française. Comment expliquer ce changement ?

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Ce samedi 16 janvier 2021, Olivier Mazerolle, dans la chronique "La semaine de Mazerolle", nous parle de la bonne et la mauvaise administration. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 16/01/2021 présentée par Anne-Chloé Bottet sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Italie serre la vis partout... sauf en Sardaigne

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter