VIDEO - La confiance de Macron, la passation "glaciale" avec Philippe... Gérard Collomb se confie à LCI

Politique

Toute L'info sur

Gérard Collomb, le ministre qui a forcé sa démission

INTERVIEW - L'ancien ministre a accepté de répondre aux questions de LCI, ce mercredi soir. L'occasion pour le futur maire de Lyon de livrer ses impressions, quelques heures après sa démission.

"Ce n’est pas le président qui s’isole, c’est le pouvoir qui isole toujours." Quelques heures après son retour à Lyon, Gérard Collomb a accordé une interview à LCI. L'occasion pour l'ancien ministre de l'Intérieur de revenir sur sa démission, et de clarifier les choses concernant ses relations avec Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

"Je crois que le président aurait aimé me garder encore quelques temps mais nous avons toujours des relations de confiance et là où je serai demain, je continuerai à l’aider", a assuré Gérard Collomb. Et de revenir sur ses déclarations teintées de reproches à l'exécutif des dernières semaines, notamment celle où il lui reprochait "son manque d'humilité" : "Quand vous êtes ministre de l’Intérieur, vous allez partout, dans les quartiers un peu difficiles, auprès des forces de l’ordre sur le terrain, et donc vous entendez un peu ce qui se dit. J’essayais simplement de faire remonter afin que le président puisse réussir son quinquennat."

Lire aussi

"Les relations avec Edouard Philippe ne sont pas glaciales"

Que dire de la passation de pouvoir ce mercredi matin place Beauvau, où les gestes de cordialité furent particulièrement rares entre Edouard Philippe et lui-même, qui a attendu un quart d'heure avant de voir arriver le Premier ministre  ? Normale, à en croire l'ancien ministre. "Tout le monde a dit que la passation avait été glaciale ; peut-être parce que nous étions dans un moment solennel. Vous avez vu que dans la cour il y a l’ensemble des forces, les haut-cadres de l’administration. Mais nous étions dans le bureau avec Edouard Philippe pendant quelques instants, nous avons discuté ensemble. Je peux vous assurer que les relations ne sont pas glaciales."

Désormais affairé à sa réélection à la tête de Lyon, Gérard Collomb ne cache pas sa joie à l'idée de revenir dans la capitale des Gaules. "Je suis heureux de me retrouver dans ma ville qui est une ville que j’adore profondément. C’est toujours un regret de quitter un ministère comme l'Intérieur, et quand je regarde par rapport à beaucoup d’autres pays, je crois que nous avons une grande chance. Mais c’est vrai que je suis heureux d’être dans cette ville qui est ma ville."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter