VIDÉO - Annick Girardin sur Irma : "Le drame humain aurait pu être beaucoup plus important" à Saint-Martin

POLITIQUE - Invitée sur le plateau de la matinale de LCI du vendredi 15 septembre 2017, la ministre des Outre-mer raconte ce qu'elle a vu à Saint-Martin et Saint-Barthélémy après le passage de l'ouragan Irma. Elle estime que le bilan humain de 11 morts aurait pu être encore pire, au regard des dégâts matériels.

Et si Saint-Martin avait été encore plus frappée ? Onze morts sont pour l'instant à déplorer après le passage de l'ouragan Irma il y a 9 jours, mais le bilan humain aurait pu être bien plus grave. Invité d'Audrey Crespo-Marat sur LCI vendredi, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, estime, tout en pensant aux familles des disparus, que "par rapport à la violence du cyclone, on est passé à côté d'un drame humain qui aurait pu être beaucoup plus important". La ministre a passé une semaine sur place, dès le lendemain de la catastrophe. Elle salue la "résilience" des  insulaires et leur incroyable capacité à "s'entraider", sans laquelle le bilan aurait pu s'alourdir.

Je crains que certaines personnes restent cloîtrées chez elles par peur.Annick Girardin, ministre des Outre-mer

Néanmoins, la ministre invite à la prudence quant à la certitude du bilan : "Il reste des bateaux au fond de l'eau qu'il faut remonter. Il y a des constructions qui se sont écroulées." Des corps noyés, ensevelis, qui pourraient être retrouvés dans les décombres dans les jours qui suivent. Le choc des ouragans passés, l'île commence tout juste à se tourner vers la reconstruction. Annick Girardin évoque également des habitants terrorisés qui, faute d'informations, n'oseraient pas sortir de chez eux. "Je crains que des familles restent cloîtrées chez elles par peur," détaille-t-elle. Par peur des pillages ou d'un énième ouragan. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ouragan Irma : les Antilles pansent leurs plaies

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter