VIDÉO - Laurent Wauquiez au JT de 20H de TF1 : "Il faut annuler les hausses de taxes, c'est la seule solution pour sortir de l'impasse"

Politique
POUVOIR D'ACHAT - Invité du JT de 20H de TF1 ce lundi 19 novembre, le président des Républicains Laurent Wauquiez a appelé le gouvernement à "annuler les hausses de taxes" pour "sortir de l'impasse".

Il était aux côtés des Gilets jaunes du Puy-en-Velay samedi dernier lors de leur premier jour de mobilisation. Mais ce lundi 19 novembre sur le plateau du 20H de TF1, le président des Républicains Laurent Wauquiez a exprimé son inquiétude de voir le mouvement durer. "Je suis préoccupé par l'évolution de la situation. Je vois bien le risque de pourrissement, et personne n'y a intérêt", a-t-il déclaré, désignant les gens qui veulent aller travailler, les Gilets jaunes "qui ne font pas ça de gaieté de cœur", et l'économie du pays. 


Alors pour mettre fin à cette situation, il a préconisé au gouvernement de faire céder. "Ma conviction c'est que le Président ne peut pas tourner le dos à cette France. C'est leur responsabilité de prendre les décisions pour sortir de l'impasse. Et il y en a une seule : il faut annuler les hausses de taxes. C'est la seule décision qui permette de sortir de l'impasse."

"Trop, c'est trop !"

Pourtant, comme lui a rappelé Gilles Bouleau, en 2009, Laurent Wauquiez, alors secrétaire d'Etat à l'Emploi, était favorable à de telles taxes. Mais le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a invoqué pour sa défense un "contexte" différent. "Aujourd'hui, ce n'est pas juste, les Français prennent double peine. Non seulement ils prennent la hausse du baril mais en plus ils prennent la hausse de la taxation sur l'essence. (...) Vous vous rendez compte de toutes les taxes qui ont augmenté et que ce gouvernement a décidé : la CSG sur le retraités, la taxation sur le PEL, l'augmentation sur le gaz et sur le fioul. Trop, c'est trop ! Et aujourd'hui les Français ne s'en sortent plus."


"Vous me demandez ce que j'attends du président de la République. J'attends une chose, c'est qu'il annonce l'annulation de ces hausses de taxes. Parce que celles que lui met sur la table sont d'une ampleur qui n'est pas supportable. (...) Dans quatre ans, le plein de 15 litres aura pris 15 euros de taxes supplémentaires", a conclu le leader des Républicains.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter