VIDÉO - Wauquiez enregistré : pour LR, Quotidien fait du journalisme "niveau CAP d'ajusteur-monteur"

DirectLCI
DÉFENSE - Un porte-parole des Républicains a réagi lundi à la publication par Quotidien des déclarations explosives de Laurent Wauquiez devant des étudiants lyonnais en critiquant vivement l'émission. LR affirme également qu'un journaliste de l'équipe de Yann Barthès a demandé à des participants de l'enregistrer en amont de son cours.

Trois jours après la publication par l'émission Quotidien d'enregistrements de Laurent Wauquiez lors d'un cours à l'EM Lyon, Les Républicains ont réagi par la voix de leurs porte-paroles. 


L'un d'entre-eux, Gilles Platret, a notamment qualifié le travail des journalistes de l'émission d'"exercice au niveau CAP d'ajusteur-monteur". "Quand on voit la façon dont deux heures de cours ont été résumées en moins de deux minutes, c'est-à-dire qu'on a coupé, recollé, expurgé, pour avoir finalement des bouts de phrases dont vous savez très bien les uns et les autres qu'elles ont été complètement coupées de leur contexte... (...) Ca n'est pas une attaque contre la presse, que les choses soient claires. Est-ce que ça c'est du journalisme ? Non. Ca, éventuellement, c'est un exercice au niveau CAP d'ajusteur monteur", a estimé M. Platret.

Dans l'enregistrement diffusé sur TMC, le nouveau président des Républicains indique notamment aux étudiants lyonnais que Nicolas Sarkozy faisait placer ses ministres sur écoute. Il se dit également "sûr et certain" que le président Emmanuel Macron et son entourage ont mis en place une "entreprise de démolition" contre François Fillon, et que Gérald Darmanin, visé par une enquête pour abus de faiblesse, "sait ce qu'il a fait" et qu'"il va tomber".

En vidéo

INFO QUOTIDIEN : Le cours garanti "sans bullshit" de Laurent Wauquiez à l’EM Lyon

Le journaliste en question a envoyé des messages aux étudiants pour leur proposer d'enregistrerLaurence Saillet

Une autre porte-parole de LR, Laurence Saillet, a pour sa part évoqué sur CNews "un journaliste (de Quotidien, ndlr) qui corrompt un élève en amont pour faire un enregistrement illégal" et dénoncé des procédés "absolument indécents". "Le journaliste en question a envoyé des messages aux étudiants pour leur proposer d'enregistrer", a-t-elle affirmé, ajoutant qu'elle avait des "éléments qui démontrent que les étudiants ont été sollicités en amont".  La publication de cet enregistrement avait notamment contraint Laurent Wauquiez à s'excuser auprès de Nicolas Sarkozy. 


La plupart des ténors de la droite ne se sont pas bousculés pour soutenir le président de LR. Mais pour Gilles Platret, "il y a un très grand nombre de personnalités qui ont été contactées, qui se sont exprimées. Donc nous n'avons très clairement pas du tout le sentiment que le soutien manque au président des Républicains, sur ce dossier comme sur les autres". À ses côtés lors du point presse hebdomadaire de LR, la porte-parole Lydia Guirous "aurait aimé que le buzz soit au moins équivalent lorsqu'Emmanuel Macron, de manière officielle, a parlé des Français comme d'illettrés, d'alcooliques ou de gens qui ne sont rien".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter