Le département du Rhône sous "surveillance renforcée" à la grande surprise de ses habitants

Le département du Rhône sous "surveillance renforcée" à la grande surprise de ses habitants

REPORTAGE - Le département du Rhône est désormais sous "surveillance renforcée" à cause du Covid. Les habitants de Givors ne s'y attendaient pas.

Les habitants ont conservé leurs habitudes sur le marché de Givors ce vendredi matin. On y vient s'approvisionner en légumes de saison, mais tout le monde s'avoue surpris. Il faut dire qu'avec un taux de positivité qui frôle les 9%, les chiffres se sont subitement dégradés ces derniers jours dans le Rhône. Pourtant, la perspective d'un éventuel confinement le week-end ne fait pas que des heureux.

Toute l'info sur

Le 13h

C'est dans la métropole de Lyon que le virus est le plus actif et Givors ne fait pas exception. Le taux d'incidence approche les 235 pour 100 000 habitants, de quoi rendre les Girondins plutôt fatalistes. Les commerçants ne cachent pas leur exaspération. L'économie a déjà suffisamment souffert. Avec le couvre-feu, Catherine Veau a déjà dû fermer son salon de coiffure une heure plus tôt chaque jour. Il est difficile de faire davantage d'efforts.

Dans le Rhône, le nombre de cas de Covid a augmenté de 11% en une semaine. On saura dans quelques jours si un confinement le week-end est envisagé à partir du 6 mars prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Haïti : sept religieux catholiques dont deux Français enlevés, une rançon réclamée

Lire et commenter