VIDÉO - Le député François Ruffin houspillé par la droite pour sa chemise débraillée

COMME CHEZ LUI - Mercredi soir, lors des débats sur la moralisation de la vie publique, le député Insoumis François Ruffin a de nouveau fait parler de sa tenue vestimentaire. Sa chemise à moitié sortie du pantalon a fait ricaner ses collègues sur les bancs de la droite.

Quand François Ruffin est en séance à l'Assemblée, il se met à l'aise. Celui qui s'était illustré durant "l'épisode" des cravates en affirmant qu'il n'en portait pas parce que cela le ferait ressembler à un "pingouin" a offert, mercredi soir, une occasion à la droite de lui adresser quelques sarcasmes sur sa tenue vestimentaire. 

Après une longue séance de débats sur la loi de moralisation et plusieurs interventions, lors desquelles sa chemise tenait tant bien que mal dans son pantalon, le fragile équilibre vestimentaire a fini par céder.

Vers 19h30, le député FI prend à nouveau la parole devant ses collègues. Mais alors qu'il commence son argumentaire, le député-journaliste est bruyamment interrompu par des brouhahas sur les bancs de la droite. L'un d'eux lui lance : 

La chemise dans le pantalon, c'est dans les usages !Un député de droite

Surpris, François Ruffin fait mine de remettre un bout de chemise dans le pantalon. "Dans les usages... OK", fait-il en reprenant aussitôt son discours. Face à lui, le patron des députés LR Christian Jacob fait la moue. Claude Goasguen (LR) ricane ouvertement... "A poil !", lance le député de Paris à François Ruffin. Nouvelle interruption du député FI : "Bon, ça doit être un problème central dans cette Assemblée..."


Puis Jean-Luc Mélenchon, qui est assis à sa gauche, s'en mêle. "On n'est pas en Iran pour la police des vêtements", lance l'ex-candidat à la droite. Ajoutant même : "Vous, les ayatollahs qui récitez vos prières en cadence", sous les huées de la droite. 

Les députés La France insoumise avaient lancé le débat vestimentaire dès les premières séances de la mandature, revendiquant la possibilité de ne pas porter de cravate au Palais Bourbon. Si le règlement de l'Assemblée ne donne pas de consigne sur la façon de s'habiller, il est demandé aux députés de porter une tenue "respectueuse des lieux". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter