Rugy juge "légitime" que Macron s'exprime devant le Congrès et confirme que la date n'a pas encore été fixée

PARLEMENT - Le nouveau président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, était l’invité du journal de 20H de TF1 ce mardi. Il a estimé qu'Emmanuel Macron était "légitime" pour s'exprimer devant les parlementaires réunis en Congrès. Il a confirmé que la date n'avait pas encore été fixée, et qu'il devait rencontrer le président à ce sujet mercredi.

Emmanuel Macron souhaite s'adresser aux Français devant les parlementaires réunis en Congrès à Versailles. Et il envisagerait de le faire le 3 juillet, la veille du discours de politique générale de son Premier ministre. Ce mardi soir sur TF1, François de Rugy, nouveau président de l'Assemblée nationale et donc amené à présider le Congrès, a été interrogé sur le sujet. "Je pense que c'est légitime que le président de la République veuille s'exprimer devant les parlementaires réunis en Congrès", à savoir la "nouvelle Assemblée nationale, le Sénat et, à travers" eux, les Français, a-t-il déclaré.

Interrogé sur la date de ce Congrès, François de Rugy a répliqué : "Nous verrons bien les dates", ajoutant qu'il devait voir le président de la République mercredi pour discuter de tout cela. Toutefois, il n'a pas trouvé choquant que le président puisse s'exprimer juste avant son Premier ministre, risquant de lui voler la vedette. C'est Emmanuel Macron qui "a été élu, c'est lui qui a nommé le gouvernement, qui a nommé le Premier ministre, donc il y a une forme de hiérarchie institutionnelle qui est évidemment respectée", a-t-il remarqué.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter