Légion d'honneur : Bernard Cazeneuve, Arlette Chabot... pour sa première promotion, Emmanuel Macron distingue 101 personnalités

RÉCOMPENSE - La promotion du 14-Juillet de la Légion d'honneur distingue cette année un nombre "exceptionnellement resserré" de 101 personnalités. Parmi eux, l'ex-Premier ministre Bernard Cazeneuve, la journaliste politique Arlette Chabot ou encore la doyenne des comédiennes françaises Gisèle Casadesus.

Alors que la première promotion de la Légion d’honneur du quinquennat de François Hollande comptait 528 noms, celle de l’actuel président Emmanuel Macron ne distinguera qu’une centaine de personnalités. "Selon la volonté du président de la République, grand maître de la Légion d'honneur, cette promotion est exceptionnellement resserrée autour de 101 noms, illustres ou inconnus du grand public", a souligné la Grande chancellerie de la Légion d'honneur dans un communiqué. 


Le choix d'une liste courte a pour but de "renforcer la valeur symbolique de la plus haute distinction française", a précisé l'Elysée à l'AFP. Spécialistes de la santé, magistrats, forces de l’ordre, résistants, artistes, côtoient ainsi élus, industriels, exploitants agricoles, chercheurs, ou encore journalistes et diplomates. 

Des scientifiques et des artistes à l'honneur

L’engagement au bénéfice de l’intérêt général, autre critère fondateur de la Légion d’honneur, apparaît notamment dans la distinction de nombreuses personnalités des domaines de la santé et de l’humanitaire. On peut ainsi citerJulien Lauprêtre, président du Secours populaire français, élevé à la dignité de grand officier ; Pierre Foldès, chirurgien urologue, spécialiste des violences faites aux femmes, promu officier ainsi que Raphaël Pitti, médecin humanitaire, spécialiste de la médecine de guerre.


Autres secteurs emblématiques du service à la nation, la sécurité et la défense sont représentées par la distinction de policiers et de sapeurs-pompiers ; par la promotion au grade d’officier de Gilles Leclair, directeur de la sûreté d’Air France ; ou encore par la nomination comme chevaliers d’industriels de la défense tels Vincent Mascré, président de Safran landing systems, ou Nicole Touitou, vice-présidente recherche et technologies chez Airbus defence and space.

Gisèle Casadesus, 103 ans, élevée à la dignité de grand'croix

La recherche et l’innovation, à la source du dynamisme et du développement du pays, s’illustrent par l’élévation à la dignité de grand officier de Serge Haroche, prix Nobel de physique en 2012, et de Maria Nowak, économiste, spécialiste du microcrédit ; par la promotion comme commandeur du physicien Mathias Fink, spécialiste des ondes et images, membre de l’Académie des sciences ; par la nomination des chevaliers Marie-Lise Dubernet-Tuckey, astronome, directrice de l’Observatoire aquitain des sciences de l’univers, Serge Tisseron, psychiatre et essayiste, spécialiste de l’enfance et du numérique.


Le rayonnement de la France à travers les arts et lettres est représenté par l’élévation à la dignité de grand’croix de la doyenne française des comédiennes, Gisèle Casadesus, 103 ans ; et par la nomination comme chevaliers des écrivains Cécile Ladjali (prix Femina en 2007) et Michel Quint (auteur d'Effroyables jardins), et des chefs d’orchestre François-Xavier Roth et Dominique Vellard, ou encore de la comédienne Mylène Demongeot.

En vidéo

"Je n'ai pas la légion d'honneur" : Roselyne Bachelot raconte comment elle a convaincu Nicolas Sarkozy d'attribuer la récompense à son "amie" Simone Veil

La journaliste LCI Arlette Chabot elle aussi récompensée

Le service de l’Etat est incarné par d’anciens ministres, élus et hauts fonctionnaires : l'avocate et ancienne ministre déléguée à la Condition féminine Monique Pelletier, 90 ans, est élevée à la dignité de grand'croix ; Bernard Cazeneuve accède directement au grade de commandeur ainsi que l’autorise le code de la Légion d’honneur pour des "carrières hors du commun" ; le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Claude Marin, est promu commandeur, tandis que Madeleine Mathieu, directrice de la Protection judiciaire de la jeunesse, est nommée chevalier.


La journaliste politique Arlette Chabot est élevée au grade d'officier. L'Elysée a annoncé récemment par ailleurs que les journalistes Véronique Robert et Stephan Villeneuve, tués en Irak en juin dernier, seraient par ailleurs décorés à titre posthume. La reconnaissance de la France aux anciens combattants se fait par l’élévation à la dignité de grand officier de Pierre Morel, vice-président de la  Fondation de la Résistance, et par la nomination comme chevaliers de plusieurs internés-résistants.

En vidéo

Passation de pouvoirs : le "Grand collier de la Légion d'honneur" présenté à Emmanuel Macron

Le président de la République Emmanuel Macron, élevé au grade de grand'croix le jour de son investiture, est de droit grand maître de la Légion d'honneur et signe les décrets de nomination et de promotion. Initiée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d’honneur est la plus élevée des distinctions nationales françaises. Elle compte aujourd’hui 93.000 membres, récompensés pour leurs mérites et leurs services rendus à la nation.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter