VIDEO - Les grandes envolées lyriques d'Emmanuel Macron sur Jeanne d'Arc

VIDEO - Les grandes envolées lyriques d'Emmanuel Macron sur Jeanne d'Arc

INSPIRÉ - Emmanuel Macron a choisi d'aller honorer Jeanne d'Arc, dimanche à Orléans, pour cultiver son image de rassembleur. Une tribune devant des dizaines de milliers de Français qui permet au populaire ministre de l'Economie de rappeler qu'il se tient prêt, en cas de défaillance de François Hollande.

Comment se faire entendre un 8 mai, en plein week-end de l'Ascension, alors que les Français digèrent encore le déjeuner dominical ? En quittant Paris, où François Hollande a occupé le terrain des cérémonies de la victoire de 1945, pour aller s'offrir une tribune à ciel ouvert à Orléans.

Emmanuel Macron a sauté sur l'occasion d'une invitation du député-maire Les Républicains de cette commune, Olivier Carré, à l'occasion des traditionnelles fêtes en hommage à Jeanne d'Arc . Ces "fêtes johanniques", qui comptent chaque année un invité de marque, ont vu passer jadis Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac. Dans les pas de ces illustres prédécesseurs, devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, le populaire ministre de l’Economie, qui a récemment créé son propre mouvement politique, " En Marche ", s'est lancé dans un discours aux allures de campagne présidentielle pour rendre hommage à l'héroïne française, à grand renfort d'envolées lyriques.

"Un rêve fou"

Tout en dénonçant ceux qui "ont récupéré et trahi" Jeanne d'Arc - il visait notamment le Front national -, l'ancien banquier a vu chez cette figure "meurtrie, blessée, mais n'abandonnant rien", "un exemple de ce que peut la jeunesse du monde quand elle s'appuie sur la volonté bonne". "La vie de Jeanne, c'est la puissance d'un destin", a entonné ensuite le ministre, voyant dans la pucelle d'Orléans celle qui a "fendu le système" pour "se frayer un chemin jusqu'au roi" et "s'opposer aux chefs de guerre". "Elle était un rêve fou, elle s'impose comme une évidence", a ajouté, vibrant, Emmanuel Macron.


Tout en se défendant d'une quelconque récupération, le patron de Bercy en a profité pour dessiner les contours se son hypothétique candidature. Pour lui, Jeanne d'Arc montre "qu'on ne peut rien réussir seul", qu'il "ne suffit ni d'être aimé, ni d'aimer les gens, mais qu'il faut leur faire confiance. L'énergie française permet les sursauts aux moments les plus sombres". Il a enfin retenu du personnage historique la nécessité de "rassembler les énergies autour d'un même projet", quitte à ouvrir la porte aux autres bords politiques... Décidément, comme Emmanuel Macron l'a observé lui-même, "les grandes figures ne nous parlent pas, nous seuls les faisons parler".

A LIRE AUSSI
>>  Hollande, loi Travail, Macron : les piques du revenant Arnaud Montebourg

>> VIDEO - Macron à Orléans : Anne Hidalgo n'en a "rien à battre"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Gérald Darmanin sera aux côtés des policiers qui manifesteront le 19 mai

La Mexicaine Andrea Meza sacrée Miss Univers, Amandine Petit aux portes du top 10

EN DIRECT - Covid-19 : 22.749 personnes hospitalisées, dont 4189 en réanimation, la baisse se poursuit

Amandine Petit aux portes du top 10 de Miss Univers : "C’est un résultat assez incroyable"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.