VIDÉO – "Je ne vous abandonne pas" : les larmes de Nicolas Hulot lors de la passation de pouvoir à François de Rugy

VIDÉO – "Je ne vous abandonne pas" : les larmes de Nicolas Hulot lors de la passation de pouvoir à François de Rugy
Politique

REMANIEMENT - Nicolas Hulot s’est montré particulièrement ému, ce mardi, lors de la passation de pouvoir au nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

Il l’a admis, ce mardi sur le perron de l'hôtel de Roquelaure, où François de Rugy s’apprête à lui succéder à la tête du ministère de la Transition écologique et solidaire : sa démission, annoncée il y a pile une semaine sur les ondes de France Inter, "a été imposée brutalement" à Emmanuel Macron. Mais Nicolas Hulot n’est pas homme à cacher ses émotions.

Toute l'info sur

Démissions de Hulot et Flessel : le gouvernement remanié

En vidéo

Nicolas Hulot : "Je n'ai pas réussi [...] mais ce n'est pas une fatalité"

On a pu encore s’en rendre compte lors de ladite passation, qui a vu le désormais ancien ministre éclater en sanglots avant même de finir son discours. Au moment où il a tenu à rappeler que "beaucoup de larmes sont tombées", en référence à ses collaborateurs au sein du ministère, qu’il a chaleureusement remerciés. "On vous en demande souvent beaucoup plus en en donnant beaucoup moins, a-t-il dit à ces derniers. Ça a aussi probablement alimenté ma décision."

Lire aussi

En vidéo

"Beaucoup de larmes sont tombées... " Nicolas Hulot pleure lors de la passation de pouvoir

Les applaudissements de la foule ont ensuite interrompu ce discours d’une émotion rare à pareille échelle. Puis Nicolas Hulot, "le cœur triste et l’esprit libre", a retrouvé ses esprits. Et ses mots : "Je m'éloigne mais je ne vous abandonne pas, a-t-il conclu, à l’adresse de ses soutiens. Pour terminer, je voudrais vous dire 'osons', 'osons la solidarité", (...) 'osons l'espoir', ‘osons l'utopie’, car la seule utopie c'est de reproduire en permanence un modèle qui n'est pas la solution et qui reproduit les mêmes effets." Un dernier message sans doute adressé à son successeur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent