VIDÉO - Macron et le gouvernement font leur rentrée dans un contexte explosif

Politique
CONSEIL DES MINISTRES - Après de courtes vacances à Marseille et au Touquet, Emmanuel Macron réunit, ce lundi, le gouvernement au grand complet. Sur la table des dossiers brûlants comme la loi travail.

Les ministres sont attendus à l'Elysée ce lundi matin, dès 10h30. Là, le gouvernement au grand complet devrait affiner les délicats arbitrages budgétaires et parler des grandes réformes du quinquennat qui vont entrer en application. 


Lors de ce séminaire de rentrée, trois grands thèmes devraient être discutés, selon l'Elysée. Les réformes structurelles déjà engagées (code du travail, retraites, assurance chômage, CSG), les choix budgétaires pour rétablir la capacité d'investissement de la France et la revue des feuilles de route quinquennales de chaque ministère.


Une première réunion de ce type s'était déroulée en juin à Nancy, sous la houlette du Premier ministre, Edouard Philippe. Cette fois-ci, c'est le président lui-même qui prend la main en conviant ministres et secrétaires d'Etat à l'Elysée. Car au-delà de ce rassemblement, Emmanuel Macron souhaite aussi s'assurer la cohérence de l'équipe gouvernementale, dans un moment crucial.

Deux manifestations déjà prévues en septembre

De fait, septembre s'annonce explosif. Emmanuel Macron a vu sa cote de popularité baisser drastiquement ces derniers jours. Moins quatorze points en août. Et avec la réforme du droit du travail, qui devrait être présentée jeudi, le gouvernement redoute une levée de boucliers. Deux manifestations sont déjà prévues. L'une le 12 septembre à l'appel de la CGT. L'autre, le 23 à l'appel, cette fois-ci de Jean-Luc Mélenchon


Ces derniers mois, plusieurs annonces comme le rabotage du budget de la Défense, la baisse de cinq euros par mois des aides au logements (APL) et, dernièrement, le report à l'automne 2018 d'une partie des baisses de cotisations sociales promises par le candidat Macron, ont été mal ressenties dans l'opinion, donnant de surcroît une impression de flottement au sein de l'exécutif.


En début de semaine, François Hollande est lui-même, pour la première fois, sorti de sa réserve depuis son départ de l'Elysée, pour exhorter son ex-ministre et successeur "à ne pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles".

En manque de poids lourds dans la majorité, et même au sein du gouvernement, pour relayer et défendre son action, Emmanuel Macron a décidé de sortir de la "parole rare" qu'il revendiquait depuis son arrivée au pouvoir, pour s'adresser plus régulièrement aux Français dans les médias.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter