En visite surprise dans un commissariat, Macron annonce une "indemnité spécifique" pour les policiers de nuit

Le chef de l'Etat s'est rendu lundi soir dans un commissariat du 17e arrondissement de Paris. Une visite surprise lors de laquelle il a annoncé une enveloppe de 10 millions d'euros pour les policiers travaillant de nuit.
Politique

ANNONCES - Lors d'une visite surprise dans un commissariat du 17e arrondissement de Paris, le président de la République a annoncé une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant la nuit. Une mesure réclamée par les syndicats policiers.

Après un "pot" avec les parlementaires, pour conclure la session parlementaire, Emmanuel Macron s'est rendu dans un commissariat parisien du 17e arrondissement lundi soir. Le chef de l'État en a profité pour annoncer qu'une "indemnité spécifique" pour les effectifs de police travaillant la nuit sera versée pour un montant de 10 millions d'euros, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 20 juillet.

Cette annonce a été faite par le président de la République lors d'un déplacement surprise lundi soir dans un commissariat parisien où il a rencontré des unités de la brigade anticriminalité de nuit.

10 millions d'euros

Emmanuel Macron voulait par cette visite remercier et soutenir les agents pour leur engagement sur le terrain mais aussi leur rappeler leur "devoir d'exigence", a précisé l'Elysée, soulignant que le chef de l'Etat entendait aussi mettre l'accent sur la police  du quotidien.

Lire aussi

"Cette indemnité vise notamment à accompagner une pénibilité plus forte liée au travail de nuit et le passage à des cycles de travail augmentant la présence des policiers sur le terrain", précise le communiqué de presse. "Le coût de cette indemnité, de 10 millions d'euros, sera prévu dans le projet de loi de finances pour 2021", est-il ajouté.

Toute l'info sur

Le gouvernement Castex

Qui est Jean Castex, le successeur d'Edouard Philippe ?

Lors de leur rencontre avec Gérald Darmanin, les syndicats avaient aussi mis l'accent sur le manques de moyens, estimant que l'enveloppe de 75 millions d'euros de crédits supplémentaires pour renouveler et verdir la flotte de véhicules de la police et de la gendarmerie obtenue dans le cadre du projet de budget rectifié de 2020 n'était pas suffisante.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent