VIDÉO - Macron s'agace qu'on lui rappelle son passé à la banque Rothschild : "Des relents que j'aime pas beaucoup"

Politique
GRAND DEBAT - Alors qu'il répondait une question posée durant la réunion publique à laquelle il s'est invité à Bourg-de-Péage, jeudi 24 janvier, le président a été interrompu par une personne le confrontant à son passage de quatre années à la banque Rothschild. Interruption qui a suscité un agacement chez lui.

Moment de tension à Bourg-le-Péage, jeudi 24 janvier. Cela faisait déjà quelques temps qu'Emmanuel Macron répondait aux questions du public présent dans cette réunion publique estampillée "Grand débat national", à laquelle il s'était invité en dernière minute, quand il a été interpellé au beau milieu d'un argumentaire sur les conditions d'accès aux prêts. C'est alors qu'une personne présente dans le public le hèle, lui reprochant, selon un journaliste de LCI présent sur place, son passé à la banque Rothschild. 


Rompu à l'exercice, depuis son irruption dans la vie politique en 2014, le président n'ignore pas la remarque. "Moi, j'ai aucun problème. Il se trouve que j'ai eu une vie, avant", commence celui qui a exercé entre 2008 et 2012 dans cette banque d'affaires. Avant de s'agacer, devant un passé que ses opposants lui renvoient régulièrement à la figure, faisant de lui "l'ami de la finance". "Ça, c'est formidable ! J'ai changé de vie, j'ai été élu par les Français et je serais ravi que beaucoup de gens qui ont une vie d'entrepreneur ou ailleurs, s'engagent dans la politique."

"Ça s'appellerait la banque Dupont..."

Mais dans cette séquence d'1m30 assez tendue, Emmanuel Macron ne s'arrête pas là. Regrettant qu'il y ait des gens "qui vous mettent un poinçon", il retourne la critique qui lui est faite, dénonçant "des relents de choses que j'aime pas beaucoup, parce que derrière, ça s'appellerait la banque Dupont [et pas la banque Rothschild], il y aurait certainement moins d'arguments, et ça ne me plait pas, dans votre réflexion." Manière d'associer les rappels dont il fait l'objet au sujet de son passé professionnel à ce qu'il apparente à une réflexion antisémite, la famille Rothschild étant d'origine juive allemande.


"Je ne suis pas un héritier, a poursuivi Emmanuel Macron, avant d'égrener son parcours. Je suis né à Amiens. Personne dans ma famille qui était banquier, politicien ou énarque (son père était neurologue au CHU d'Amiens et professeur à l'université, sa mère, médecin à la Sécurité sociale, ndlr). Ce que j'ai, je le dois à une famille qui m'a appris le sens de l'effort, qui m'a élevé, éduqué. Et après, je n'ai jamais lâché le morceau. Si j'étais né banquier d'affaires, vous pourriez me faire la leçon, si j'étais né avec une petite cuillère (sic) dans la bouche, ou fils de politicien, vous pourriez me faire la leçon. Ce n'est pas le cas. Vous pouvez ne pas aimer les banquiers, en attendant, vous n'aurez pas de prêt sans banquier, c'est comme ça."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Grand débat national

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter