Manifestations : et maintenant ?

Manifestations : et maintenant ?

Samedi 28 novembre, diverses manifestations se sont déroulées dans tout le pays. Certaines d'entre elles ont abouti à des scènes de violence.

Un peu partout dans les rues françaises, on a pu constater des rassemblements ce samedi. L'idée principale des manifestations était la contestation de la pénalisation de la diffusion malveillante de l'image des policiers. Mais des opposants radicaux décidés à mettre en cause la légitimité du pouvoir ainsi que des casseurs étaient également de la partie. L'on se demande alors si ces manifestations se poursuivront tous les samedis. Selon Olivier Mazerolle, ce scénario n'est pas à exclure car l'exécutif s'est coupé de la population en isolant le Parlement et en humiliant sa majorité. Il met ainsi en garde le gouvernement sur l'article 24 de la loi "sécurité globale". Il craint que celui-ci ne devienne le point détonateur du ralliement des mécontentements comme l'avait été la taxe sur l'essence. Le Sénat peut-il supprimer cet article ? Quels en sont les enjeux ?

Toute l'info sur

Les Matins LCI - Week-end

Ce dimanche 29 novembre 2020, Olivier Mazerolle, dans sa chronique "L'édito", nous parle de des manifestations contre la loi "sécurité globale". Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 29/11/2020 présentée par Anne-Chloé Bottet, sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

EN DIRECT - Covid-19 : avec Omicron, 16 fois plus de risques d'être réinfectés qu'avec Delta ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.