"Je serai la présidente de la défense des libertés", promet Marine Le Pen sur TF1

"Je serai la présidente de la défense des libertés", promet Marine Le Pen sur TF1

PRÉSIDENTIELLE - Invitée du 20H de TF1 ce dimanche, la candidate soutenue par le Rassemblement national, Marine Le Pen, estime qu'Emmanuel Macron "a renié les libertés des Français". Et appelle Eric Zemmour, potentiel candidat, à "l'union".

Elle veut s'afficher comme la protectrice des libertés. Invitée du 20H de TF1 ce dimanche, Marine Le Pen, candidate à l'élection présidentielle 2022 et soutenue par le Rassemblement national, a profité de sa rentrée politique pour attaquer le président de la République. "Emmanuel Macron a renié les libertés des Français", a-t-elle déclaré au micro d'Anne-Claire Coudray. "Tous les Français aspirent au retour de la liberté, il y a un sentiment d'étouffement dans notre pays. Il faut entendre le malaise."

Si elle est élue, Marine Le Pen promet d'être "la présidente de la défense des libertés", à l'instar de son nouveau slogan "Libertés Chéries", et s'oppose une fois encore au pass sanitaire, qui rythme désormais la vie du pays depuis plusieurs semaines. "J'y suis opposée", réaffirme l'ancienne présidente du Rassemblement national, qui a passé la main ce dimanche à Jordan Bardella. "Cela crée une forme de division entre les Français qui n'est pas justifiée. C'est une atteinte disproportionnée à la liberté par rapport aux avantages que cela apporte." Elle-même "vaccinée", elle assure toutefois "ne pas être du tout contre le vaccin".

Toute l'info sur

Election présidentielle 2022

Eric Zemmour ? "Il devrait réserver ses attaques à Emmanuel Macron"

Candidate pour la troisième fois après ses échecs en 2012 et 2017, Marine Le Pen pourrait cette fois faire face à la concurrence du polémiste Eric Zemmour, annoncé depuis plusieurs semaines sur la ligne de départ. "Je n'ai pas d'adversaires dans le camp de ceux qui croient en la France", tempère la députée du Pas-de-Calais. "Il y a un grand clivage entre ceux qui croient en la France et ceux qui n'y croient plus", poursuit la candidate soutenue par le RN. "Et je pense qu'Eric Zemmour fait partie de ceux qui croient en la France."

Lire aussi

Dès lors, "je ne le traiterai jamais comme un adversaire", assure Marine Le Pen. "Nous avons des divergences, mais on gagne dans l'union et pas dans la division. Je pense qu'il devrait réserver ses attaques à Emmanuel Macron."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

"Danse avec les stars" : qu’est devenu Jean-Baptiste Maunier, le petit héros des "Choristes" ?

EN DIRECT - Covid-19 : avec 22 millions d'injections en un jour, l'Inde bat un record de vaccination

#Anti2010 : que cache ce hashtag qui cible des élèves de 6e depuis la rentrée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.