VIDÉO - "Ils veulent pourrir nos vies, nous allons faire du bruit !" : journée de "casserolades" (clairsemées) pour la France insoumise

Politique
POLITIQUE - Une semaine après son appel de Jean-Luc Mélenchon à protester à l'aide de casseroles contre la réforme du code du travail, le bilan des "casserolades", organisées partout en France est mitigé. De nombreux rassemblements étaient très clairsemés.

Ils ont eu beau taper sur des casseroles, le bruit politique des "casserolades" des Insoumis est décevant. Pourtant maintenues dans 128 communes samedi 30 septembre, les manifestations contre la réforme du code du travail n'ont pas eu le succès espéré. Le 23 septembre, Jean-Luc Mélenchon justifiait l'opération de cette façon : "Vous nous pourrissez la vie et vous nous empêchez de rêver. Alors nous vous empêcherons de dormir." 

Le code du travail ne passera pas à la casserolePancarte
50 milliards d'argent public au Medef. Pour quelle création d'emplois ? Quelle casserole !Pancarte

Au gouvernement, la casserole ne passe pas. Invité vendredi sur la chaîne CNEWS, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb a vivement critiqué les résonnances politiques du geste : "Jean-Luc Mélenchon reprend des vieilles méthodes, c'était au Chili que l'extrême droite tapait sur des casseroles sous Allende". Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement d'Édouard Philippe, abonde dans son sens sur Franceinfo : "N'oublions pas que c'est Poujade en France qui a pratiqué les casserolades, défend-t-il. Ou ceux qui ont fait tomber Salvador Allende". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Loi Travail

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter