VIDÉO - Nadine Morano "profondément" choquée par la commercialisation d'une Barbie voilée

DirectLCI
POSITION - Mattel commercialisera en 2018 la première poupée Barbie voilée. "Profondément" choquant pour la députée européenne Nadine Morano, invitée de LCI ce mercredi matin.

Mattel a présenté lundi sa nouvelle poupée Barbie, à l'effigie de l'escrimeuse américaine Ibtihaj Muhammad, première sportive voilée des Etats-Unis à avoir participé aux Jeux olympiques. La première poupée voilée sera commercialisée en 2018. Sa création a été jugée "profondément" choquante par la députée européenne LR Nadine Morano, invitée de LCI ce mercredi matin. "Mattel participe à la régression des droits des femmes dans le monde et ça me choque, ça me dérange. J’ai joué à la poupée Barbie, ma fille a joué à la poupée Barbie et Barbie, c’était une belle poupée qu’on pouvait habiller avec plein de vêtements" a-t-elle déclaré.

Le voile est le seul symbole religieux de soumission de la femme qui existeNadine Morano

Nadine Morano a expliqué que, selon elle, "le voile est le seul symbole religieux de soumission de la femme qui existe. Une kippa, une croix, une main de Fatima, ce n'est pas de la soumission pourtant, ce sont des signes religieux. Le voile, c’est pour dissimuler les cheveux de la femme pour qu’elle ne puisse pas séduire". "Quand vous regardez le monde musulman dans les années 70 les femmes étaient habillées totalement à l’européenne et quand vous regardez les images de ce que sont devenues les femmes dans le monde musulman.... Cette régression me choque, et elles ont besoin de notre soutien et je les soutiens. Mais dommage que Mattel, et d’autres, s’inscrivent dans cette régression."

Un peu plus tôt, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy avait déclaré qu'elle était pour l'inscription dans la Constitution des racines chrétiennes de la France. "La loi sur la laïcité a été adoptée en 1905. Les problèmes ont commencé en France en 1989, c’est-à-dire que pendant 84 ans nous avons réussi à vivre en harmonie avec cette loi de la séparation de l’église et de l’Etat sans que personne ne dise rien. Pourquoi je vous dis 1989 ? Parce que c’est là qu’ont commencé les premières provocations avec le port du voile à l’école. Et depuis, on n’arrête pas de se servir de cette loi pour la laïcité pour atteindre ce qu’est la France, c’est-à-dire notre histoire et nos racines chrétiennes."

Plus d'articles

Sur le même sujet