VIDÉO - Opération anti-migrants de Génération identitaire : "Ne tombez pas dans le panneau", demande Collomb aux députés

Politique
DirectLCI
MISE AU POINT - Pendant les débats sur la loi asile et immigration, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a condamné "les gesticulations" des militants de Génération identitaire, à l'origine d'une action dans les Hautes-Alpes pour bloquer les migrants. Il a appelé à ne pas faire de "publicité" au groupuscule d'extrême droite.

"Tomber dans le panneau de ces gesticulations là, c'est plutôt faire une publicité à une force qui n'en est pas une". Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a condamné samedi soir "les gesticulations" de Génération identitaire au col de l'Échelle, dans les Hautes-Alpes, où une centaine de militants mènent une opération de blocage des migrants. Sujet qui a occasionné un clash vif entre les députés FI Jean-Luc Mélenchon et celui apparenté FN Gilbert Collard.

Alors que la présidente du groupe socialiste Valérie Rabault estimait que l'Etat ne réagissait pas assez fermement à l'opération menée samedi dans ce col des Hautes-Alpes, point de passage des migrants depuis l'Italie, Gérard Collomb a répondu "qu'évidemment nous condamnons" mais à appeler l'opposition de gauche à ne pas "tomber dans le panneau" et ne pas faire de "publicité" au groupuscule d'extrême droite. "Ne règne qu'une seule chose en France, l'ordre républicain que nous garantissons partout", a-t-il assuré devant l'hémicycle.

Cela n'a pas convaincu certains députés, dont Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la France insoumise l'a "adjuré" à agir contre les groupuscules d'extrême droite, "des pitres et des gens dérangés, "dangereux". En réponse, le ministre de l'Intérieur a assuré que les "services surveillent avec une extrême attention tous ceux qui font partie de cette mouvance".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter