VIDÉO - Un député opposé aux 80 km/h brocardé après avoir roulé à 124 km/h sur une route limitée à 90

DirectLCI
POLÉMIQUE - Un élu filmé dans sa voiture par une équipe de TF1 alors qu'il roulait à 124 km/h sur une route limitée à 90 km/h s'est fait épingler sur les réseaux sociaux.

Mercredi 4 avril, le journal de 20 heures de TF1 a diffusé un reportage réalisé auprès d’un député de l’Allier pour illustrer l’inquiétude des élus, notamment de territoires ruraux, de voir le nombre de parlementaires réduit à la suite de la réforme institutionnelle souhaitée par le gouvernement. Mais les téléspectateurs ont finalement peu retenu les arguments de Jean-Paul Dufrègne. Ils se sont concentrés sur… son compteur de vitesse.


En effet, une séquence du reportage a été tournée dans la voiture du député, sur une route départementale limitée à 90 km/h. Or, le compteur de l’élu communiste affichait alors 124 km/h. Soit un excès de vitesse de 34 km/h. Les internautes n’ont pas manqué de signaler l’infraction sur les réseaux sociaux. 

Opposant au passage à 80 km/h

Surtout, Jean-Paul Dufrègne fait partie de la trentaine d’élus du Massif Central qui avaient adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour exprimer leur opposition à la baisse de la limitation à 80 km/h. Ils jugeaient cette mesure "injuste et pénalisante" et considéraient cela comme "une double peine pour les départements du Massif Central que l’Etat a oublié dans ses grands projets d’infrastructures routières et ferroviaires et qui verront leurs temps de déplacement vers les métropoles et les principales autoroutes sensiblement augmenter".

Comme le rappelle le Huffington Post, certains conducteurs se sont déjà fait prendre sans que le flagrant délit soit constaté mais parce que leur infraction avait pu être prouvée via une vidéo. En 2012, un jeune homme qui mettait en ligne des vidéos de ses "exploits" avait ainsi écopé de 15 jours de prison ferme et son permis lui avait été suspendu 6 mois. Pour justifier sa décision, le tribunal de Montpellier avait retenu "la mise en danger de la vie d'autrui" et "l'incitation à la grande vitesse".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter