Organisation des élections régionales et départementales : un casse-tête pour les maires

Organisation des élections régionales et départementales : un casse-tête pour les maires

Le premier tour des élections régionales et départementales aura lieu le 20 juin prochain. L'organisation de ce double scrutin s'annonce complexe pour les maires, qui doivent tenir compte des contraintes sanitaires. Le 20H a suivi deux d'entre eux.

Christophe Bouillon, maire de Barentin, connaît bien ce réfectoire d'école. C'est l'un des neuf bureaux de vote de sa commune. Aucun problème en temps normal, mais cette année, c'est maximum trois électeurs en même temps dans la salle. "Ça va être mission impossible. Il y a deux élections en même temps et une organisation particulière pour éviter les croisements", souligne-t-il. Alors pour la première fois, la loi va permettre d'organiser le scrutin en extérieur. Mais pas n'importe où, près d'un bâtiment administratif et dans un endroit protégé du mauvais temps.

Toute l'info sur

Le 20h

L'équation est déjà complexe : deux élections en même temps, c'est deux fois plus de volontaires à trouver. À Montbard, la mairie voit l'échéance approchée avec inquiétude. Et pour l'instant, le compte n'y est pas. La municipalité doit trouver plus d'une centaine d'organisateurs. Hors de question de prendre des risques. Lors du dernier scrutin, plusieurs assesseurs avaient contracté la Covid. Cette fois-ci, la donne a changé. Ils seront vaccinés en priorité.

Difficulté supplémentaire dans cette commune de 5 000 habitants, le centre de vaccination est également le futur bureau de vote. "Centre de vaccination qui devient bureau de vote et qui redevient centre de vaccination. C'est pas mal d'organisations en terme logistique", avoue la maire. Beaucoup de contraintes, mais un seul objectif : rassurer les électeurs pour éviter une abstention massive comme lors des dernières municipales.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Policier tué à Avignon : le collègue d'Eric Masson présent lors du meurtre reconnaît formellement le principal suspect

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.