Même en terrasse, "les patrons de bars et de restaurants devront vérifier le pass sanitaire", confirme Élisabeth Borne

Même en terrasse, "les patrons de bars et de restaurants devront vérifier le pass sanitaire", confirme Élisabeth Borne

INTERVIEW - Invitée de LCI ce mardi, la ministre du Travail a donné des précisions sur l'extension du pass sanitaire, annoncée la veille par Emmanuel Macron.

Les patrons des bars et restaurants au cœur du dispositif. Présente ce mardi sur le plateau de LCI, Elisabeth Borne a confirmé que les salariés des activités concernées - domaine de la culture puis restauration notamment - seraient pris en compte dans l'application du pass sanitaire "après le vote et la promulgation de la loi, donc début août". Les clients, usagers et salariés devront alors disposer d'un test PCR négatif ou avoir été vaccinés. "L'idée du pass sanitaire est de ne pas refermer tous les établissements. Pour les professions concernées, c'est une bonne nouvelle", affirme la ministre du Travail. "On a une autre façon de gérer l'épidémie dans laquelle tous ceux qui sont vaccinés peuvent continuer d'aller au cinéma, au restaurant. Par contre, ceux qui ne le sont pas ont fait leur choix et ne pourront pas continuer à y aller", complète-t-elle. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Autre volet de cette extension du pass sanitaire, les contrôles. Selon Elisabeth Borne, ce sont les professionnels, eux-mêmes, qui devront les effectuer. "Ce sera bien aux patrons de bars et restaurants de vérifier le pass sanitaire, comme c'est le cas pour les organisateurs de grands événements", lance-t-elle. "Sur une terrasse, il faut s'assurer de respecter les distances. Et il appartiendra aux restaurateurs de vérifier que les clients ont bien le pass sanitaire", ajoute la ministre. "Ce n'est pas compliqué, [...] On va être à leurs côtés pour les aider à s'organiser et leur faire connaître les modalités de contrôle", souligne l'ancienne préfète de Poitou-Charentes. "Il faut que chacun comprenne que l'on n'a pas le choix. Un variant trois fois plus contagieux circule. On veut absolument éviter de devoir refermer une partie de notre économie, cela implique de trouver une autre façon de fonctionner", assène-t-elle.

Lire aussi

Enfin, la ministre du Travail a confirmé que les forces de l'ordre pourraient intervenir à un dernier échelon. "On demande aux responsables des établissements soumis au pass sanitaire de vérifier que les clients et les salariés soient en règle. Ensuite, la police et les forces de l'ordre vérifieront que le responsable de l'établissement fasse bien ses contrôles", explique-t-elle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Il n'y a aucun regret. Il y a cette médaille, c'est ce que je retiens", affirme Riner

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.