VIDÉO - Le pied de nez de Philippe Poutou à "On n'est pas couché" dans son clip de campagne

Politique
ONPC - Dans le premier épisode de ses clips de campagne, le candidat du NPA Philippe Poutou a décidé de mettre en scène son passage tant commenté sur le plateau de l’émission de France 2 "On n’est pas couché".

L'émission s'appelle "On n'est pas touché". Face à la caméra, un présentateur, deux chroniqueurs hilares et un Philippe Poutou qui tente, dans le brouhaha d'un fou rire, de développer sa position sur le patronat et les licenciements. Cela ne vous rappelle rien ? Si, sûrement. 


Pour son premier clip de campagne, dont les premières diffusions à la télévision ont officiellement débuté ce lundi, le candidat à la présidentielle du NPA a choisi de parodier l'un de ses passages sur le plateau de Laurent Ruquier. Souvenez-vous, c'était le 25 février dernier, dans l'émission "On n'est pas couché". Après une question alambiquée sur les licenciements, la chroniqueuse Vanessa Burggraf est partie dans un long fou rire, très vite partagé par son acolyte Yann Moix et par le présentateur Laurent Ruquier. Au cours de cette séquence "surréaliste", comme l'a qualifiée plus tard dans la presse Philippe Poutou, le candidat avait connu les plus grandes difficultés à se prononcer sur un sujet pour le moins sérieux. 

"Une parole qu'on entend rarement, voire jamais"

Une interview qui a scandalisé de très nombreux téléspectateurs, s'indignant sur Twitter notamment d'un "mépris de classe" sans équivoque. Et qui a eu le mérite de placer Philippe Poutou - et son programme - au cœur de discussions et d'analyses dans les jours suivants. D'autant que son second passage dans l'émission, quelques semaines plus tard, ne s'est guère déroulé sous de meilleurs auspices. 


De là à faire de cette séquence-pivot un clip de campagne ? L'équipe Poutou a sauté le pas. Julien Salingue, membre de son groupe de campagne, explique la démarche à LCI : "On voulait s'appuyer sur quelque chose qui nous est arrivé, parce que cette scène illustre bien la difficulté d'exprimer certaines positions à propos des ouvriers, par exemple. C'est une parole qu'on entend rarement, voire jamais. Et on en a ici la démonstration." 

Dans la suite, plus de politique

Cette parodie, axée sur l'humour mais pauvre en arguments politique, n'est que la première partie d'une série dédiée à la campagne du candidat Poutou. "Il y a cinq ou six autres clips qui vont arriver", nous précise encore Julien Salingue, "dans lesquels on va voir comment Philippe Poutou surmonte ces difficultés à se faire entendre. Et où il y aura davantage de contenu politique."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter