VIDÉO - "Être ministre de l'Intérieur, c'est l'être 7 jours sur 4" : Castaner se justifie après sa soirée en boîte de nuit

Politique
DirectLCI
CASTANER - Au lendemain de la publication de photos le montrant en boîte de nuit au bras d'une jeune femme le 9 mars dernier, le ministre de l'Intérieur est revenu ce vendredi sur cet événement lors d'un déplacement auprès des gendarmes.

Au lendemain de la publication par les magazines people Voici et Closer de photos de Christophe Castaner embrassant une jeune femme lors d'une soirée dans une discothèque parisienne samedi dernier, l'intéressé s'est expliqué depuis Saint-Astier (Dordogne).


Interrogé alors qu'il célébrait le cinquantenaire du centre d'entraînement des forces de gendarmerie, le ministre de l'Intérieur s'est justifié : "Etre ministre de l'Intérieur, c'est l'être sept jours sur quatre (sic), 24 heures sur 24", a affirmé le locataire de la Place Beauvau. Il a poursuivi en expliquant que ses fonctions ne l'empêchaient pas de répondre "à une invitation à un anniversaire dans un restaurant, et de pouvoir [s]'y rendre librement. Le reste relève de la vie privée".

Depuis la publication de ces photos, prises au soir de l'"acte 17" des Gilets jaunes dans ce lieu festif du 8e arrondissement de Paris, Christophe Castaner fait l'objet de critiques et notamment à cause de sa sécurité. Selon Voici, ce dernier "a laissé ses deux officiers de sécurité à la porte du restaurant". "Il n'y a pas de polémique, ma sécurité est toujours assurée. Mais nous étions dans un lieu privé, un restaurant, et elle sait se faire efficace et discrète", a assuré le ministre.


Vendredi matin, le Premier ministre Edouard Philippe avait affirmé sur Europe 1 qu'il n'avait "aucun commentaire à faire sur la vie privée de Christophe Castaner, et que le ministre de l'Intérieur avait toute (sa) confiance".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter