VIDÉO - Pour Clémentine Autain, inviter Donald Trump au défilé du 14 Juillet est "une faute politique"

DirectLCI
EN RÉACTION - Invitée de la matinale de LCI ce jeudi, Clémentine Autain, la députée de la France Insoumise, a taclé l'attitude d'Emmanuel Macron à l'égard de Donald Trump, qu'elle juge trop complaisante.

Le président américain Donald Trump, arrivé à Paris ce jeudi matin, assistera vendredi au défilé du 14 juillet aux côtés d'Emmanuel Macron, "dans le cadre de la commémoration du centenaire de l'entrée des Etats-Unis dans la Première guerre mondiale".


Pour la députée (LFI) de Seine-Saint-Denis, invitée de la matinale de LCI ce jeudi, convier Donald Trump à cette cérémonie nationale est une faute politique : "Emmanuel Macron souhaite s’entretenir avec le président américain, c’est tout à fait normal. En revanche, je ne crois pas que Donald Trump ait sa place aux festivités du 14 juillet qui est une fête nationale (…) C'est une fête qui doit être l’occasion de se souvenir d’où vient notre république, comment elle a été fondée, c’est une fête qui doit être populaire. Nous sommes dans un moment politique où nous avons besoin de retrouver de la souveraineté et singulièrement par rapport aux Etats-Unis." 


Clémentine Autain déplore par ailleurs le profil politique d'un président américain "particulièrement réactionnaire", "un climato-sceptique qui tourne le dos aux intérêts populaires" et considère que "ce n’est pas sa place à ce moment-là". 

Les Français ne sont pas d'accord avec une nouvelle loi travailClémentine Autain

Concernant la réforme du Code du travail, actuellement étudiée à l'Assemblée, Clémentine Autain se dit prête à combattre les futures ordonnances, la fois à l'Assemblée et dans la rue. Insurgée, elle affirme : "C’est la logique du texte qui ne nous convient pas. On ne comprend pas pourquoi il y a urgence à légiférer (…) On est en train de donner les pleins pouvoirs à ce gouvernement sur des périmètres entiers du code du travail (…) les droits des salariés vont être bafoués (…) Beaucoup de choses dans ce texte vont accroitre la précarité et mettre au tapis cent ans de lutte sociale ayant permis de bâtir des protections et des droits pour les salariés."

En vidéo

Clémentine Autain sur la nouvelle loi travail

Avant de conclure : "On met tout ça à la poubelle, au nom d’un dogmatisme que j’observe à l’Assemblée nationale, que je trouve de haut niveau."

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter