VIDÉO - "Pourquoi on n'a pas encore d'argent pour reconstruire ?" : en visite à Saint-Martin, Edouard Philippe interpellé par une habitante

Politique
COUP DE GUEULE - En déplacement à Saint-Martin pour la rentrée scolaire, Edouard Philippe a été sollicité par une habitante de l'île à propos du manque de moyens mis à disposition pour reconstruire. "Pourquoi on n'a pas encore d'argent pour reconstruire nos maisons ? Pourquoi ?" a insisté la riveraine à destination du Premier ministre.

Deux mois après le passage de l'ouragan Irma, qui a littéralement dévasté l'île de Saint-Martin, les élèves de la partie française du territoire ont effectué ce lundi leur rentrée des classes, le tout, sous les yeux du Premier ministre Edouard Philippe, en déplacement aux Antilles depuis samedi, accompagné notamment des ministres de l'Outre-mer Annick Girardin et de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.


Pour l'occasion, de nombreux habitants de l'île ont sollicité le chef du gouvernement pour des questions. Comme cette mère de famille qui a interpellé Edouard Philippe devant les caméras de LCI sur le manque de moyens mis à disposition pour relever la tête après la catastrophe naturelle. "De l'argent, il nous faut de l'argent. Tout simplement ! On ne fait pas la mendicité" a-t-elle martelé avant de hausser le ton : "Pourquoi on n'a pas encore d'argent pour reconstruire nos maisons ? Pourquoi ? Pourquoi ?! Je veux juste des réponses !"

Je ne nie pas les difficultés, je les connais. j'aurais très bien pu ne pas venir ici.Edouard Philippe à une habitante de Saint-Martin.

Un appel à l'aide entendu, semble-t-il, par le Premier ministre. "Je ne nie pas les difficultés, vous les vivez, je les connais, j'aurais très bien pu ne pas venir ici. Je vois très bien qu'il y a des difficultés, je comprends très bien que vous formuliez le fait que vous soyez impatiente, c'est légitime, mais moi, mon boulot c'est de trouver des solutions" a ainsi répondu l'ancien maire du Havre à la riveraine.


"Je m'excuse, j'aimerais tellement vous dire d'autres choses. (...) J'aimerais bien que vous reveniez dans un ou deux mois et que j'aie d'autres propos à vous dire ! Aidez-nous ! Nous avons besoin d'aide !" a répété l'habitante, soulignant notamment les problèmes de pillage, d'hygiène et surtout d'infrastructures scolaires pour les enfants.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ouragan Irma : les Antilles pansent leurs plaies

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter