VIDÉO - Président des Internets #5 : À l'assaut de la jeunesse

VIDÉO - Président des Internets #5 : À l'assaut de la jeunesse
Politique

Toute L'info sur

Elections présidentielles

CAMPAGNE 2.0 - Cette semaine, pour le cinquième épisode de Président des Internets, les candidats ont décidé de s’attaquer à une cible souvent insaisissable : l’électorat jeune… "Président des Internets" est une série qui scrute l'élection présidentielle 2017 à travers Twitter, Facebook et Google, réalisée par le CFJ pour LCI.

« Parler aux jeunes », une vieille rengaine de la politique qui peut souvent sonner creux ou pire, faux. Mais qui a plus que jamais du sens lors de cette élection présidentielle : dans les meetings, les tempes sont souvent grisonnantes. Les moins de 30 ans regardent beaucoup moins la télévision que leurs aînés.  

Comment « parler aux jeunes », alors ? En leur envoyant des messages. En brisant les codes de la communication politique traditionnelle. Et pour cela, un outil est indispensable : Internet, et ses réseaux sociaux peuplés de centaines de milliers de 18-25 ans. Encore faut-il en maîtriser les règles. Cette semaine, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon ont tiré leur épingle de leur jeu en créant l’effervescence sur le Web. 

coming out sportif

Le candidat d’En Marche s’est appuyé sur des émissions de télévision ; un média traditionnel, certes, mais dont certaines émissions font particulièrement réagir sur Internet. Macron s’est donc rendu à l’émission phare des moins de 30 ans, « Quotidien », le show de Yann Barthès sur TMC. De son passage, Twitter n’a pas retenu les discours politiques, mais une confession sportive : le candidat « ni de droite ni de gauche » est un supporter de l’Olympique de Marseille. Au moins, sur ce terrain-là,  il a choisi camp. 

Autre buzz pour Macron, avec un public encore plus jeune, l’émission « Au Tableau ! » de C8 a permis à l’ex-ministre des Finances de différencier la droite et la gauche devant un public d’écoliers. La séquence n’a pas encore été diffusée à la télé, mais le « teasing » a cartonné sur le Web. 

Déjà culte

Quant à Jean-Luc Mélenchon, il a réussi à éviter un écueil important : celui du « vieux » politique essayant de se faire passer pour l’ami des jeunes de manière caricaturale. Lorsque le candidat de la France Insoumise accorde une interview à Minutebuzz, ses réponses spontanées sur les jeux vidéo, Angela Merkel et le fameux « swag » ravissent les internautes. Et même à son insu, « JLM » fait marrer le Web : son visage ahuri lors d’un passage à Europe 1 est devenu un gif comique déjà culte. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent