"Nous avons l’occasion historique de gagner la présidentielle", affirme Yannick Jadot

"Nous avons l’occasion historique de gagner la présidentielle", affirme Yannick Jadot

INTERVIEW - Le candidat à la primaire écologiste voit dans la campagne 2022 l’opportunité pour son parti d’accéder à l’Élysée.

À huit mois du scrutin présidentiel, Yannick Jadot poursuit sa campagne. Invité de LCI ce mardi 31 août, le député européen a réaffirmé son engagement dans la primaire qui devra désigner en septembre le candidat Europe Écologie Les Verts (EELV) pour l’élection. "Nous avons l’occasion historique de gagner l’élection présidentielle", s’est targué Yannick Jadot, évoquant le risque, "toujours réel", d’une victoire de Marine Le Pen au second tour. 

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

L'écologie, "un projet partagé"

"Il y a la volonté depuis plusieurs années chez les écologistes de prendre le pouvoir et, d’une certaine façon, pour le rendre aux Françaises et aux Français", a insisté l’élu écologiste, qui avait fini par se désister en 2017 en faveur du candidat socialiste Benoit Hamon. "Notre responsabilité est à la fois de porter l’écologie qui avance, qui propulse. C’est le seul logiciel qui peut être à nouveau un projet partagé par les Françaises et les Français. Vous verrez que nous serons en situation de gagner l’élection présidentielle."

Yannick Jadot a ensuite réagi à la polémique naissante à propos des déclarations de Sandrine Rousseau, vice-présidente de l’université de Lille et l’une de ses adversaires à la primaire écologiste. 

"Si vraiment il y a des personnes qui sont dangereuses, de potentiels terroristes, ce n’est pas parce qu’ils restent en Afghanistan qu’ils sont moins dangereux en vrai. Quelque part les avoir en France, cela nous permet aussi de les surveiller", a déclaré la candidate sur BFM il y a une semaine, lorsqu'elle était interrogée sur le cas d’Afghans évacués vers la France et suspectés d’entretenir des liens avec les talibans. 

Lire aussi

"Elle a reconnu que c’était une déclaration maladroite", a tenu à rappeler le député européen. "Immédiatement le mouvement a fait un communiqué. (…) Il n’est pas question d’accueillir des personnes qui représentent un risque pour notre sécurité." Yannick Jadot s’est également prononcé en faveur d’un accueil de réfugiés afghans, à l’instar de plusieurs maires de sa couleur politique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : encore plus de 6000 cas ce jeudi, le nombre de patients hospitalisés en légère baisse

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Amérique : les Vikings étaient bien là avant Christophe Colomb

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.