VIDEO - Prix de l'humour politique : le grand show de Bruno Le Maire

Politique

MONSIEUR PETITES BLAGUES - Grand prix de l'humour politique 2016 pour sa phrase "Mon intelligence est un obstacle", dont il est l'auteur, le candidat à la primaire de la droite Bruno Le Maire a pris la chose avec une bonne dose d'autodérision.

De l'art de tourner la dérision à son avantage. Bruno Le Maire, qui a remporté mardi le Grand Prix 2016 de l'humour politique, a su tirer profit de cette séquence devant les spectateurs et se moquant de lui-même.

Le candidat à la primaire de la droite, primé pour avoir dit "Mon intelligence est un obstacle", n'a pas hésité à jouer avec cette image un brin mégalo que la citation renvoyait de lui et qui a été largement moquée sur les réseaux sociaux.

"Mes yeux bleus couleur Méditerranée en colère"

Sur scène, le député, en mode "stand up", a fait mine de remercier chaleureusement le jury pour ce prix, "l'aboutissement de toute une vie professionnelle marquée par la fantaisie, l'originalité et pour tout dire la franche déconnade".

L'ancien ministre de l’Agriculture, pas vraiment connu pour ses blagues, a moqué sa propre image de gendre idéal un peu BCBG. "Je suis né à Neuilly-sur-Seine, je portais des petits polos blancs. Parfois, je déboutonnais un bouton, parfois, comble de l'audace, deux", raconte celui qui a été élevé "chez les jésuites" et qu'on appelait "le rigolo" à l'ENA. Allant même jusqu'à moquer les livres "désopilants" dont il est l'auteur, Sans mémoire le présent se vide et Nourrir la planète. Le challenger de la droite a fini par compléter la citation qui lui a valu le Grand Prix. Voici sa nouvelle version : "Mon corps de rêve, mes yeux bleus couleur Méditerranée en colère, mon insondable modestie et mon intelligence sont un obstacle".


Parmi les autres gagnants de l'humour politique 2016 figure (encore) François Hollande pour "L'afflux de migrants est une situation exceptionnelle qui va durer", "Ça va mieux, même la météo va mieux" et "Parfois, les mous peuvent atteindre la perfection".

Jean-François Copé, candidat à la primaire de la droite, a également remporté un titre pour sa sortie sur Twitter après la démission de la ministre Christiane Taubira : "Pour une fois où je n'avais pas demandé sa démission !"

A LIRE AUSSI
>> Nicolas Sarkozy, roi de l'humour politique en 2015

Lire et commenter