VIDÉO - Quand Hollande évoquait le dessinateur Cabu dans une interview avant les attentats

Politique
VIDÉO - Dans un documentaire réalisé avant les attentats, le réalisateur Jean-Marie Pasquier avait interrogé François Hollande sur sa vision du caricaturiste Cabu, tué lors des attentats contre Charlie Hebdo.

"Cabu, c'est une souffrance". Interrogé avant les attentats de Charlie Hebdo, François Hollande a une idée bien précise sur le caricaturiste. Il esquisse un sourire. "Parce qu'il sévit dans plusieurs journaux, rit-il. J'en quitte un, j'en ai un autre ! Parce que c'est drôle !"

Pour son documentaire sur la liberté d'expression et sur le quotidien de Charlie Hebdo , le réalisateur Jean-Marie Pasquier, réalisateur, était allé à la rencontre de nombreux politiques et responsables pour évoquer un sujet particulièrement d'actualité : "Peut-on rire de tout ?" Il était encore en tournage – mais pas présent sur les lieux – lors de la fusillade. Dans cet extrait, repéré par la Nouvelle Edition de Canal + , c'est le chef de l'Etat, probablement l'un des personnages les plus caricaturés de France, qui s'exprime.

"Ça fait partie du débat public"

"Chaque jour, quand je regarde la presse, il y a des titres, il y a des papiers, et puis il y a des dessins. Ce qu'on voit d'abord, c'est le dessin", explique François Hollande. Et après les attentats contre Charlie Hebdo, qui ont vu cinq dessinateurs tués par les frères Kouachi, ses paroles prennent une autre dimension. "Parfois je conteste, parfois je peux condamner une exagération, indique François Hollande. Mais ça fait partie du débat public".

Alors que de nombreuses manifestations ont lieu en ce moment à travers le monde pour protester contre les caricatures, François Hollande s'est de nouveau exprimé sur le sujet, lors de la célébration des 70 ans de l'AFP. "Nous n'insultons personne lorsque nous défendons nos idées, lorsque nous proclamons la liberté, au contraire, nous respectons toutes celles et tous ceux à qui nos idées s'adressent pour les faire partager".

LIRE AUSSI >> Dans le monde musulman, de nombreuses manifestations anti-Charlie Hebdo

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter