VIDÉO - Quand Anne Hidalgo s'engageait à ne pas se présenter à la présidentielle

Anne Hidalgo, le 10 mai 2020.

PROMESSES - Désormais lancée dans la course à l'Élysée, la maire de Paris s'était engagée à de multiples reprises à ne pas se présenter à la présidentielle de 2022. Ce 12 septembre, ces séquences ressurgissent sur les réseaux sociaux, relayées notamment par des opposants.

À six mois de l'élection présidentielle d'avril 2022, Anne Hidalgo s'est officiellement déclarée candidate ce dimanche 12 septembre lors d'un déplacement à Rouen. Une décision dont l'objectif est de réaliser un "grand rassemblement" mais qui va à l'encontre des propos qu'elle tenait en 2020. 

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

Un an de tâtonnement

Désormais filmées puis diffusées, les paroles ne s'envolent plus et restent archivées. C'est notamment le cas pour cette séquence de l'émission de "Quotidien" sur TMC, qui suit celle qui était alors candidate à sa réélection à Paris, lors de l'élection municipale au printemps 2020. Le journaliste Paul Larrouturou - qui a désormais rejoint les rangs de LCI - demandait alors à la future maire de la capitale si elle comptait par la suite se présenter à la présidentielle. "Surtout pas !", répondait-elle immédiatement. 

En guise d'argument, Anne Hidalgo notait que "la ville" était à ses yeux "le seul endroit où on peut faire", que c'était un lieu "très stratégique". "Vous pouvez archiver, je suis quelqu'un de très claire", lançait-elle même aux caméras à la fin de l'échange.

En guise d'argument, Anne Hidalgo notait que "la ville" était à ses yeux "le seul endroit où on peut faire", que c'était un lieu "très stratégique". "Vous pouvez archiver, je suis quelqu'un de très claire", lançait-elle même aux caméras à la fin de l'échange.

Des propos qui rappellent ceux tenus quelques mois plus tôt. Et répétés aussi plus tard. Dès janvier dans les pages du Parisien, elle martelait ne pas vouloir être "candidate à la présidentielle de 2022". "Mon ambition, c'est Paris. Maire de Paris, c'est le plus beau des mandats." Engagement repris en juin dans les colonnes du Figaro. "Paris me comble. Je ne serai pas candidate à la présidentielle", avait-elle réaffirmé.

Lire aussi

Des entretiens disponibles en ligne et qui, tout comme ses propos au micro de "Quotidien" se rappellent à son souvenir. Ce dimanche, à l'occasion de sa candidature, journalistes, militants et opposants politiques ne manquent pas de le souligner, en diffusant les images sur les réseaux sociaux. "Heureusement, Anne Hidalgo a insisté dans son discours sur le respect intransigeant de la parole donnée !", a par exemple ironisé Manuel Bompard, l'eurodéputé France insoumise.

L'entourage de la candidate ne nie cependant pas ce revirement. Et préfère le justifier. Comme nous l'expliquions dans cet article, cette candidature est le fruit d'un an de tâtonnement. Auprès de Libération, le camp Hidalgo explique ainsi qu'elle "ne voulait pas être candidate", mais que certaines "dynamiques s'imposent". Cette candidature s'expliquerait notamment par l'absence d'une autre figure de proue dans les rangs socialistes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.