VIDÉO - Quand Laurent Wauquiez invente la réponse d'Angela Merkel à Emmanuel Macron sur l'Europe

FAIL - Le candidat à la présidence des Républicains a affirmé mardi sur LCI qu'Angela Merkel a répondu au discours d'Emmanuel Macron sur l'Europe par "une fin de non-recevoir quasi-immédiate". Sauf que la chancelière allemande n'avait pas encore répondu au Président français. Et quand elle a finalement répondu, elle a salué la "passion européenne" du président français sans se prononcer sur les détails.

Invité de 24H Pujadas sur LCI ce mardi, le candidat à la présidence des Républicains et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a donné son avis sur le (long) discours d'Emmanuel Macron concernant l'Europe : "Ce qui me frappe, moi, c'est la fin de non-recevoir quasi immédiate, certes polie mais extrêmement ferme d'Angela Merkel", a-t-il affirmé. Et d'ajouter que la chancelière allemande avait répondu à Emmanuel Macron : "Mon jeune ami, avant de faire un discours, on commence par travailler".


Et le chantre de la "droite qui s'assume" de conclure qu'avec Emmanuel Macron, "on a de l'affichage, on a de la communication, on a des bonnes intentions, mais rien n'a été préparé en amont sérieusement, ni avec l'Allemagne ni avec des partenaires qui seraient prêts à avancer avec nous". 

Regardez sur Le Figaro.fr, vous verrez que vous avez des collègues affûtés !

En toute fin d'émission, relancé par David Pujadas qui n'a trouvé aucune réaction d'Angela Merkel au discours du président français, Laurent Wauquiez persiste et signe : "Ahsi, si, je vous le confirme, il est d'ailleurs repris y compris par vos confrères du Figaro, qui ont repris les propors d'Angela Merkel, vous verrez." Et de conclure : "Regardez sur le Figaro.fr, vous verrez que vous avez des collègues affutés !"


Nous avons regardé, et il n'y avait à ce moment aucune trace d'une quelconque réaction d'Angela Merkel au discours d'Emmanuel Macron, ni chez nos confrères (affutés) du Figaro.fr, ni chez aucun autre. Et pour cause : la chancelière allemande ne s'était pas encore exprimée publiquement sur la question.


C'est désormais chose faite. Ce mercredi, le lendemain de l'interview de Laurent Wauquiez, Angela Merkel a "salué le discours d'Emmanuel Macron sur l'Europe et partage sa conviction que des réformes sont nécessaires au fonctionnement de l'Union européenne, mais il faudra discuter des détails", a affirmé son porte-parole. La chancelière n'a donc pas accueilli à bras ouverts le discours de Macron, mais difficile de considérer sa réponse comme une "fin de non-recevoir". 

Avançons tout de même une explication qui permettrait de comprendre la confusion de l'ancien ministre. Laurent Wauquiez pourrait avoir confondu la parole d'Angela Merkel avec celle du leader d'un autre parti allemand, le FDP, qui pourrait intégrer une coalition avec le parti de la chancelière, le CDU.


Alexander Graf Lambsdorff, vice-président du Parlement européen et membre des libéraux - et eurosceptiques - allemands du FDP a, en effet, affirmé à propos du discours "courageux" de Macron qu'il "ne recueillait pas l'assentiment du FDP". "Le problème, en Europe, ce n'est pas le manque de fonds publics, mais le manque de réformes. Un budget de la zone euro induirait exactement les mauvais stimuli."

En vidéo

24H PUJADAS, L'info en questions - revoir l'émission du mardi 26 septembre 2017

À l'international, outre Angela Merkel, les autres réactions au discours d'Emmanuel Macron sont plutôt positives, comme celle de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, qui évoque sur Twitter "un discours très européen de [son] ami Emmanuel Macron", ou celle de Cem Özdemir, co-président des Verts allemands : "L'Allemagne doit saisir la main tendue par Macron et faire avancer l'Europe avec d'autres partenaires." Les Verts qui sont, eux aussi, en position de force pour intégrer le prochain gouvernement Merkel.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

24h Pujadas, l'info en questions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter