VIDÉO - Quand le protocole chinois s'inquiète de la ponctualité d'Emmanuel Macron

L'HEURE C'EST L'HEURE - En visite à Xi'an, en Chine, Emmanuel Macron était encadré de près par le protocole ce lundi afin d'arriver à l'heure à son entretien avec le président Xi Jinping. Une gageure pour le président français, qui aime prendre son temps lors de ses visites.

Visite du site de l'armée de terre cuite, déambulation dans le centre de Xi'an, l'ancienne capitale chinoise, bains de foule... Pour sa première journée de visite officielle en Chine, dans le cadre d'un déplacement de trois jours, Emmanuel Macron a eu droit lundi 8 janvier à une visite des trésors patrimoniaux du pays avant sa rencontre prévue à Pékin avec le président chinois Xi Jinping, à 11 heures, heure française. 


Lors de ces déplacements en compagnie de Brigitte Macron, le président français n'a pas dérogé à ses habitudes, à savoir prendre son temps lors de ses déplacements, au point de cultiver une solide réputation de retardataire, y compris lors des sommets internationaux. 

Le protocole n'attend pas

C'était sans compter avec le sens de la ponctualité des services du protocole chinois. Pas question, en effet, que le chef de l'Etat arrive en retard à son rendez-vous avec le dirigeant chinois, même après un programme aussi chargé que celui de lundi matin. La déambulation d'Emmanuel Macron a donc été sérieusement encadrée par le responsable du protocole, comme le montre cette séquence où, questionné sur la francophonie puis sur le respect du patrimoine, Emmanuel Macron se fait presque sermonner par le responsable du protocole pour accélérer. "Je vous en prie", s'amuse le chef de l'Etat. "C'est le chef des horaires ici", explique-t-il à propos de son guide. 


Durant trois jours, le président de la République s'est soumis à un agenda particulièrement contraint. Après une visite d'une heure à la Cité interdite, mardi matin, il est attendu pour la visite d'un incubateur d'entreprises, avant de conclure un forum sur l'intelligence artificielle et de rencontrer des investisseurs français et chinois. Il sera ensuite accueilli à nouveau par les officiels chinois, avec au menu la signature de plusieurs contrats. Il rencontrera la communauté française mercredi, avant de retourner à Paris. Autant dire qu'avec un programme aussi chargé, la ponctualité est de mise, même pour un président. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet