VIDÉO - "C'est un déchirement" : les larmes d'Agnès Buzyn lors de son départ du ministère de la Santé

VIDÉO - "C'est un déchirement" : les larmes d'Agnès Buzyn lors de son départ du ministère de la Santé

ÉMOTION - Désormais candidate à la mairie de Paris, Agnès Buzyn était très émue ce lundi lors de la passation de pouvoirs avec son successeur Olivier Véran au ministère de la Santé. En pleurs, cette dernière a déclaré quitter ses fonctions "avec une grande émotion", parlant d'"un déchirement".

Séquence émotion ce lundi au ministère de la Santé, où Olivier Véran a pris la succession d'Agnès Buzyn. Désignée pour mener la campagne des élections municipales à Paris pour LaREM après le renoncement de Benjamin Griveaux, la désormais ex-ministre était très émue au moment de la passation de pouvoirs avec son successeur. "C’est avec une grande émotion que je quitte le ministère de la Santé pour mener la campagne des élections municipales à Paris. Quitter ce ministère est un déchirement", a-t-elle déclaré, en pleurs.

"Pendant deux ans et demi, j’ai eu l’honneur de conduite les politiques de santé et les politiques sociales de notre pays. Ce ministère est celui de la construction du lien, au sens premier, celui du soin et donc du sens. J’ai une pensée et une reconnaissance pour ceux qui travaillent au service des malades. (...) J’ai la conviction que les choix que nous avons faits vont porter leurs fruits. Les défis étaient immenses et nous ne les avons pas esquivés", a-t-elle poursuivi.

Lire aussi

"J’ai certainement vécu l'une des plus belles aventures humaines, j’ai beaucoup de gratitude pour les personnes travaillant dans ce ministère", a-t-elle conclu avant de laisser la parole à Olivier Véran, qui n'a évidemment pas manqué de saluer sa prédécesseure. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Alerte enlèvement : une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

EN DIRECT - États-Unis : Pfizer dit pouvoir livrer 10% de doses de vaccins de plus que prévu d'ici fin mai

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter