VIDÉO - Réforme du code du travail : "Il ne faudrait pas demander des sacrifices qui ne sont pas utiles", lance Hollande à l'adresse de Macron

VIDÉO - Réforme du code du travail : "Il ne faudrait pas demander des sacrifices qui ne sont pas utiles", lance Hollande à l'adresse de Macron

CONSEIL - À Angoulême ce mardi pour assister à la cérémonie d'ouverture du Festival du film francophone, François Hollande a mis en garde son successeur sur la réforme du code du travail, qui doit être présentée le 31 août. "Il ne faudrait pas flexibiliser le marché du travail au-delà de ce que nous avons déjà fait, au risque de créer des ruptures", a averti l'ancien président de la République.

Depuis Angoulême, où il doit assister ce mardi à la cérémonie d'ouverture du Festival du film francophone, François Hollande n'a pas hésité à adresser un message à son successeur. Interrogé sur le bilan de son action, et sur les effets positifs qui se font sentir a posteriori, l'ancien chef de l'Etat a expliqué qu'il "avait hérité d'une situation très difficile, qui était celle de la crise", et a fait remarquer qu'Emmanuel Macron avait lui eu la chance d'héritier d'une "situation meilleure". "Ce qui compte maintenant c'est qu'il en fasse le meilleur usage", a ajouté François Hollande.

Puis l'ancien président a continué, et a lancé l'avertissement suivant à son successeur : "Il ne faudrait pas demander des sacrifices aux Français qui ne sont pas utiles. Il ne faudrait pas flexibiliser le marché du travail au-delà de ce que nous avons déjà fait, au risque de créer des ruptures. Alors ce qu’il faut c’est conforter le mouvement qui est engagé, l’investissement, la consommation, le pouvoir d’achat, et éviter toute décision qui viendrait contratier ce mouvement qui est engagé." A bon entendeur. 

Toute l'info sur

La présidence Macron

Le contenu des ordonnances dévoilé le 31 août prochain

Lire aussi

Le texte de réforme du code du travail doit être présenté le 31 août prochain. Cette semaine, la ministre du Travail Muriel Pénicaud reçoit à tour de rôle les partenaires sociaux pour leur présenter les "points arbitrés" de la première mouture des ordonnances.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.