VIDÉO - Remaniement : qui sont les huit "inamovibles" qui étaient déjà là en 2012 ?

DirectLCI
SURVIVANTS - Le quinquennat de François Hollande a été rythmé par de nombreux remaniements et nominations aux postes de ministres et secrétaires d'Etat. Si nombreux sont ceux à avoir pris la porte de façon définitive, certains ont su conserver la confiance du chef de l'Etat durant ses cinq années de mandat.

Au cours du quinquennat de François Hollande, les remaniements ont été nombreux, près de quinze, et les ministres se succédés, avec pas moins de 74 nominations aux postes de ministres et de secrétaires d’Etat. Néanmoins, certains ont " survécu" aux cinq gouvernements du futur-ex président.  Ils sont au nombre de huit.


Parmi eux, deux sont partis en cours de route, avant de reprendre du service. C’est le cas de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre de 2012 à 2014, puis chargé des Affaires Etrangères à partir de février 2016. Même chose pour Alain Vidalies, chargé des relations avec le Parlement en 2012. Il faisait partie de la vague de départs en mars 2014, avant de revenir aux Transports en août de la même année.

Pour les six autres, le président Hollande leur a fait confiance à plusieurs reprises jusqu’à maintenant. Jean-Yves Le Drian a passé les cinq ans sans discontinuer à officier à la Défense, tout comme Marisol Touraine au ministère de la Santé et Stéphane Le Foll à l’Agriculture.


Bernard Cazeneuve a collectionné les casquettes au cours du quinquennat. Il a ainsi enchaîné les Affaires Européennes en 2012, le Budget en 2013, l’Intérieur en 2014 avant de prendre place à Matignon ce mardi.


En charge des Droits des femmes en 2012, Najat Vallaud-Belkacem a également hérité de la Ville, la Jeunesse et les Sports en avril 2014, avant de s’occuper de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur à partir d’août 2014.


Pour Michel Sapin, même constat.  Cet énarque, diplômé de la promotion Voltaire comme François Hollande, a successivement occupé les postes de ministre du Travail en 2012, des Finances en 2014, avant celui de ministre de l'Économie après la démission d’Emmanuel Macron, en août 2016.


S’il reste peu de temps avant  la fin du mandat de François Hollande, la liste pourrait se rétrécir au fil des semaines …

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter