VIDÉO - Retrait de l'accord de Paris : Macron fait la leçon à Trump

Politique
DirectLCI
ENVIRONNEMENT - Lors d'une interview sur la chaîne américaine CBS, le chef de l'État a interpellé son homologue américain sur sa "responsabilité face à l'Histoire", en lien avec la décision américaine de retirer les États-Unis de l'accord de Paris signé en 2015 à l'issue de la COP 21.

Emmanuel Macron se veut aimable à l'égard de Donald Trump, mais sans pour autant laisser passer toutes les décisions du président américain. Et il en est une que le chef de l'État n'a toujours pas digérée : celle, en juin dernier, de retirer les États-Unis de l'accord de Paris, signé par Barack Obama en 2015 au terme de la COP 21. Lors d'un entretien en anglais sur la chaîne américaine CBS, face au journaliste Jeff Glor, le président de la République a ainsi interpellé Donald Trump sur sa "responsabilité face à l'Histoire", à la veille d'un sommet sur le climat et le financement de la lutte contre le réchauffement climatique qui se tient à Paris.


Dans cette optique, Emmanuel Macron a rejeté toute idée d'un nouvel accord, idée lancée par Donald Trump après son annonce du 1er juin. Il espère cependant, et se veut plutôt optimiste, que le président américain changera d'avis dans un futur proche. "Je suis désolé de le dire, cela ne marche pas comme cela, donc désolé, mais je pense que c'est une grande responsabilité face à l'Histoire", a ainsi déclaré Emmanuel Macron lors de cet entretien. "Je suis assez certain que mon ami le président Trump va changer d'avis dans les mois ou les années à venir".

En vidéo

Barack Obama tacle le manque de leadership de Donald Trump sur le climat

Le chef de l'État a par ailleurs jugé assez sévèrement la décision de son homologue américain de se retirer de l'accord de Paris. Il regrette le choix "extrêmement agressif de décider seul de tout simplement quitter" l'accord conclu avec 190 pays "qui ont négocié". "Quand vous signez un traité vous avez le devoir de le respecter. Les États-Unis sont un état fort, un grand pays, mais les États-Unis ont signé l'accord de Paris", a rappelé le président français. Emmanuel Macron affirme donc ne pas être "prêt à renégocier, mais je suis prêt à accueillir Donald Trump s'il décide de revenir".  


Emmanuel Macron a également confié avoir des échanges cordiaux avec Donald Trump, des discussions "très fluides, et ouvertes", et une relation "très directe". Une relation qui porte notamment sur l'avenir de la lutte contre le réchauffement climatique, un combat d'une grande importance, a souligné le président français. "Si on décide de ne pas agir et de ne pas changer la manière dont nous produisons, dont nous investissons, dont nous nous comportons, nous serons responsables de milliards de victimes. Je ne veux pas être un dirigeant dans cette situation, alors agissons maintenant", a appelé Emmanuel Macron. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter