VIDEO - Retrouvailles Macron-Trump à l'Elysée, après un tweet glacial du président américain

Politique
DIPLOMATIE - Le président Trump est arrivé à l'Elysée, ce samedi 10 novembre vers 11 heures. Après un tweet glacial au sujet du partage des coûts de la défense internationale, le président français et lui ont livré une courte explication de texte. En substance : "Oui, nous sommes d'accord sur le partage du 'fardeau commun de la défense'".

L'ambiance promettait d'être glaciale. A quelques heures de son arrivée en France à l'occasion du Centenaire de l'armistice, le président Trump s'est fendu d'un tweet peu diplomatique à l'adresse d'Emmanuel Macron. Dans son viseur : le partage du "fardeau commun " de la défense. Une expression de géopolitique pour évoquer les budgets internationaux des armées.


"Le président Macron vient de suggérer que l'Europe doit construire sa propre force militaire pour se protéger des Etats-Unis, de la Chine et de la Russie. Très insultant, mais peut-être que l'Europe devrait contribuer plus justement à l'Otan (organisation du traité de l'Atlantique nord, ndlr), que les Etats-Unis financent beaucoup !" a ainsi tweeté le président conservateur vendredi 9 novembre. 

Le "fardeau commun de la défense"

Arrivé sur place, l'ambiance se fait un peu plus cordiale. Au programme, poignée de main appuyée et pouce levé sous la pluie, devant les caméras du monde entier. Puis un rapide point presse pour définir les enjeux des discussions à venir, pendant ces deux jours de visite officielle. Très vite, le sujet "défense" revient sur le devant de la scène. "Nous célébrons ici l'amitié entre nos peuples, entre nos armées et la formidable solidarité qu'il y a eu entre nous qui sommes parmi les plus vieux alliés du monde" a indiqué Emmanuel Macron en préambule. "Nous allons parler de beaucoup de sujets d'intérêt commun : l'Iran, la Syrie, les sujets commerciaux d'ordre international, y compris les sujets climatiques, les sujets liés à l'Afrique. Bien évidemment, je vais aussi partager avec le président Trump les réflexions faites sur les capacités stratégiques européennes et une Europe qui puisse prendre davantage la part du 'fardeau commun' au sein de l'Otan."


Réaction de Trump : "Nous sommes devenus de bons amis depuis deux ans. Nous avons beaucoup en commun, à bien des égards, beaucoup plus que les gens ne savent. J'apprécie ce que vous venez de dire sur le partage du fardeau. Nous voulons une Europe forte et si nous pouvons faire quoique ce soit pour une Europe efficace, c'est dans l'intérêt de nous deux. (...) L'Europe doit être équitable, ce qui nous intéresse c'est 'le partage du fardeau'. "Nous voulons participer à cet effort mais d'autres pays doivent aussi nous aider.'" Dans une sorte de service après-vente d'un tweet glacial, les deux chefs d'Etat se livrent à une explication de texte :"Nous sommes d'accord là dessus, nous travaillons en étroite collaboration" reprend le président français. "Il ne faut pas que la sécurité européenne aujourd'hui soit uniquement assurée par les Etats-Unis, il faut partager le fardeau de la défense. (...) On a besoin d'une plus défense européenne forte." 


Pour rappel, en 2018, les dépenses de défense États-Unis destinées à l'Otan s'établissaient à 706 milliards de dollars soit près de 70 % des dépenses totales de défense allouées à l'organisation par les 29 pays membres (1 013 milliards de dollars).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter