VIDÉO - "Il n'y avait jamais eu de débats aussi violents à l'Assemblée", disait Simone Veil à propos du débat sur l'IVG

ARCHIVE - Grand nom de la lutte pour les droits des femmes, Simone Veil, qui entre au Panthéon ce dimanche un an après son décès du 30 juin 2017, était revenue à l'occasion d'un documentaire sur le débat historique sur l'IVG à l'Assemblée Nationale. Un moment extrêmement difficile.

Simone Veil, principale artisane de la légalisation de l’IVG, entre au Panthéon ce dimanche, un an après son décès survenu le 30 juin 2017 à l’âge de 89 ans. Figure historique de la lutte pour les droits des femmes, Simone Veil avait réussi le tour de force de faire voter une loi autorisant l’IVG dans une Assemblée Nationale à majorité masculine. Pour autant, il ne faut pas croire que cela a été simple.

Des débats d’une violence inouïe

Interviewée par Valérie Nataf pour le documentaire "Simone Veil, ligne de vie", l’ancienne ministre de la Santé racontait à quel point les débats ont été violents. "Je crois que dans l’histoire de l’Assemblée nationale, il n’y avait jamais eu de débats aussi violents, aussi bien par la parole que par les gestes ou les symboles", disait-elle. Elle se souvenait notamment comment certains députés avaient enregistré des bruits de battements de cœur sur des magnétophones afin d'intimider leur collègue.


En plus des intimidations, les députés opposés à la loi utilisaient des expressions rappelant le passé de déporté de Simone Veil pour l'agresser verbalement. "Ils comparaient ce que je proposais à l’extermination des enfants juifs", affirmait-elle. Des attaques si violentes que "les épouses  de certains députés m’ont téléphoné ou envoyé des fleurs pour s’excuser de l’attitude de leur maris".

La cérémonie d'intronisation de Simone Veil au Panthéon sera diffusée ce dimanche 1er juillet en direct de 10h à 14h sur LCI.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Simone Veil au Panthéon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter