VIDÉO - Style, statut, engagements... que retenir des cent premiers jours de Brigitte Macron à l'Elysée ?

POLITIQUE - Brigitte Macron devrait voir son statut de première dame précisé à la rentrée. L'ancienne professeure de français pourra alors s'engager pleinement pour des sujets qui lui tiennent à cœur. Mais ses cent premiers jours passés à l'Elysée donnent déjà une idée de ce que sera son engagement et son "style" en tant que première dame.

Brigitte Macron est entrée à l’Elysée en même temps que son mari, il y a cent jours. Et ses premiers pas en tant qu’épouse du président ont été tout aussi scrutés et commentés que les débuts politiques d'Emmanuel Macron. Ce dernier, déjà à la peine dans les sondages, a d’ailleurs compris qu'il pouvait compter sur sa femme comme d'un atout. Pour l’instant discrète, Brigitte Macron attend de voir son statut mieux défini avant de s’engager pleinement pour les causes qui lui tiennent à cœur. 

Ces cent premiers jours, Brigitte Macron n’a fait aucune allocution publique. L’épouse d’Emmanuel Macron s’est contentée d’apparitions protocolaires auprès de son mari lors de grands rendez-vous internationaux, et s’est de temps en temps montrée sur le perron de l’Elysée, notamment lors de la venue de Rihanna et Bono. Mais en coulisses, Brigitte Macron continue de jouer un rôle important. Elle n’hésite pas à épauler le président et à lui transmettre certaines informations sur des sujets qu’il n’a pas eu le temps d’approfondir. Il reste également très à l’écoute de ses conseils et commentaires.  

Depuis son entrée à l’Elysée, une vraie "Brigitte mania" sévit en France, mais aussi à l’étranger. Couverture de magazines, groupes de fans sur les réseaux sociaux… : Brigitte Macron séduit et n’est pas loin de faire l’unanimité. Nathalie Rozborski, directrice du bureau de style NellyRodi, explique dans Le Parisien : "La première dame incarne un modèle à suivre, celui de la nouvelle féminité, chic, moderne, active. Elle est souriante, bien dans sa peau et dans son âge. Elle est fédératrice parce qu’elle est transgénérationnelle. Les plus jeunes se disent : ‘Si on ressemble à Brigitte, on veut bien vieillir !’ Pour les autres, il y a une forme de revanche. Ce n’est pas la jeunette en couple avec un vieux. Elle envoie des signaux extrêmement positifs à toutes les générations."


Le "style" de Brigitte Macron contribue aussi à son succès. Ses tenues Louis Vuitton sont toujours très commentées, et son élégance louée. Karl Lagerfeld a dit d’elle qu’elle avait "les plus belles jambes de Paris". Donald Trump y est lui allé de sa remarque sexiste lors de son séjour en France pour le 14 juillet en disant qu’il avait trouvé l’épouse d’Emmanuel Macron "très en forme" physiquement. 

Tout comme son mari, Brigitte Macron a très vite été plongée dans le bain des sommets internationaux – sommet de l’OTAN à Bruxelles, G7 en Sicile et G20 en Allemagne - où elle a fait la connaissance des épouses et époux des chefs d’Etat les plus puissants de la planète. Elle a à chaque fois semblé être à l’aise dans son rôle. Le 14 juillet dernier, pour la visite de Donald et Melania Trump en France, Brigitte Macron a affiché une belle complicité avec la "first lady" des Etats-Unis.  

Pour sortir de sa discrétion, Brigitte Macron attend de voir son statut officialisé. Au cours de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait prévenu qu’il souhaitait créer un véritable statut pour la première dame. Mais en plein débat sur la loi de moralisation de la vie publique, certains s’y sont opposés, arguant qu’elle ne devait pas bénéficier de fonds publics. Alors l’Elysée a fait marche arrière et expliqué que les moyens dont disposera Brigitte Macron ainsi que ses attributions feront l’objet d’une communication ou d’une charte informelle publiée sur le site de la présidence à la rentrée. Le texte précisera le nombre de collaborateurs salariés par l’Elysée dont bénéficiera Brigitte Macron. Actuellement, elle bénéficie d’un directeur de cabinet, d’un chef de cabinet et d’une assistante. 

Une fois son rôle mieux défini, Brigitte Macron devrait se concentrer sur les sujets du handicap et de l’éducation. Elle a déjà pris des contacts avec les ministres concernés, et voit toutes les semaines Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat au Handicap. Selon Paris Match, Brigitte Macron a déjà pris contact avec les associations "Mon cartable connecté" de Marc Lavoine ou la planification familiale de la Goutte-d’Or.


En attendant de pouvoir faire plus, Brigitte Macron a déjà donné quelques pistes de ce qu’elle pourrait faire à l’avenir. Le 16 juin dernier, l’épouse du président a visité secrètement l’entreprise "Constant et Zoé", spécialisée dans la fabrication de vêtements adaptés aux personnes en situation de handicap. Le 6 juillet dernier, les époux Macron ont reçu à l’Elysée des enfants autistes pour le lancement du quatrième plan autisme. L’ancienne professeure a également accepté d’être la marraine du bébé panda né il y a quelques jours au zoo de Beauval.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter