Trappes : le débat indigne

Trappes : le débat indigne

L'OPINION - La polémique autour du professeur de Trappes ne cesse de s'envenimer. Didier Lemaire et le maire de la ville Ali Rabeh ont été placés sous protection policière, car ils affirment avoir été menacées.

Selon Olivier Mazerolle, l'affaire du professeur de Trappes a pris une tournure honteuse. Cela montre à quel point les politiques préfèrent s'écharper sur l'islamisme plutôt que de chercher à préserver l'unité la nation. À Trappes, chaque camp a son champion. Pour la droite et Marine Le Pen, c'est Didier Lemaire, tandis que pour la gauche, c'est Ali Rabeh. Aucune partie politique ne cherche à apaiser la tension et se contente de pousser leur champion, comme on le ferait au bord d'un ring, alors qu'on est sur une poudrière. C'est irresponsable estime Olivier Mazerolle. À qui la faute si par malheur un meurtre pourrait advenir ? Le professeur a-t-il tort d'avoir fait ses déclarations qu'il a réitérées plusieurs fois ?

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Ce dimanche 14 février 2021, Olivier Mazerolle, dans la chronique "L'opinion", nous parle de l'affaire du professeur à Trappes. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 14/02/2021 présentée par Christophe Moulin sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

EN DIRECT - L'OMS appelle à faire du "Covid long" une "priorité claire" des autorités sanitaires

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter