VIDÉO - "Trop de libéralisme" : Macron interpellé par une opposante à la loi travail à Marseille, regardez la séquence

DÉBAT - Le président, en visite sur un site des Jeux olympiques 2024 à Marseille (pour les épreuves de voile), s'est offert un bain de foule. Mais certains manifestants se sont invités pour exprimer leur hostilité à la réforme du code du travail par ordonnances. Emmanuel Macron a notamment échangé avec une femme qui lui reproche sa politique "trop libéraliste".

Lors de son déplacement à Marseille, sur le site de voile des futurs Jeux olympiques 2024, Emmanuel Macron a été interpellé par des manifestants hostiles à la réforme du code du travail par ordonnances. Alors que le président s'offrait un bain de foule, il s'est arrêté pour échanger avec une femme qui lui reproche "trop de libéralisme'" dans sa politique. "J'espère que vous n'aurez pas une politique trop libéraliste", a déclaré cette femme. Et de poursuivre : "Je vois pas comment vous allez pouvoir faire pour avoir toutes les économies que vous voulez faire aujourd'hui."

"Les gens ne voient qu'un aspect de la politique qui est conduite", lui a répondu Emmanuel Macron. "Il y a d'un côté une réforme du marché du travail qui est nécessaire, parce qu'on produit depuis des décennies beaucoup trop de chômage. Mais avec cette politique-là, nous allons avoir une politique d'investissement dans la formation, qui ne s'est jamais faite."


"Aujourd'hui, il y a 2 millions de femmes et d'hommes qui ont besoin d'être formés pour retrouver un emploi", a également répondu le président de la République, qui promet un budget 2018 "profondément transformé" pour la formation professionnelle. 

En vidéo

Jeux olympiques : Marseille accueillera les épreuves nautiques en 2024

Alors que le président tentait de revenir au sujet des Jeux olympiques, l'objet de sa venue, cette femme a pour sa part dénoncé des JO "complètement pourris"  et "pas rentables". Ce à quoi Emmanuel Macron a répondu : "Les jeux Olympiques c'est formidable, il y a des gens qui râlent pour tout, donc râlez, mais moi je suis content et fier."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Lire et commenter