Un sur deux ne se représentera pas : ces maires au bord du burn-out

Un sur deux ne se représentera pas : ces maires au bord du burn-out
Politique

Toute L'info sur

Le 20h

ENQUÊTE - Les maires restent les élus les plus appréciés des citoyens. Pourtant, leur tâche est parfois très difficile. Un sur deux d'entre eux ne représentera pas en mars prochain.

C'est une situation inédite sous la Ve République. Un maire sur deux affirme qu'il ne se représentera pas aux municipales de mars 2020. C'est le cas de Pierre-Emmanuel Bégny, maire DVD de Saâcy-sur-Marne qui témoigne dans le reportage du JT de 13 heures en tête de cet article. Cet homme de 34 ans jette l'éponge après un seul mandat de six ans. Un "choix de raison", explique-t-il, face à "une fonction contraignante" et un "Etat absent". 

L'élu se dit lassé de devoir être mobilisable 24 heures sur 24… sans vraiment décider du sort de sa commune, les problèmes de ses 1800 administrés étant noyés au milieu de ceux des autres communes de sa communauté d'agglomération. 

Lire aussi

Les difficultés administratives rencontrées par les maires impactent leurs relations avec les citoyens. Les rapports se détériorent : injures, insultes et même parfois agressions physiques. Maire de Saulx, une petite commune de 1 000 habitants en Haute-Saône, Christian Bresson a ainsi subies deux, la dernière au mois de juillet. Lui aussi raconte aux caméras de TF1 pourquoi il a décidé de raccrocher l'écharpe tricolore après trois mandats. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter