VIDÉO - Villani n'est engagé "en rien" par les propos de l'humoriste "Marie s'infiltre"

Villani infiltré par "Marie s'infiltre"
Politique

POLITIQUE - Le meeting du député, mercredi soir à Paris, a été émaillé par un poème aux accents sexistes, lu par "Marie s'infiltre". Une blague qui n'est pas du goût de l'entourage de Benjamin Griveaux, visé dans le texte.

"Marie s'infiltre"… et refait parler d'elle. L'humoriste a profité d'un meeting de Cédric Villani, mercredi soir à Paris, pour monter sur scène. L'occasion de déclamer un texte en l'honneur du candidat... mais aussi et surtout de taper sur les autres prétendants à la mairie, sur des accents sexistes ou homophobes. Une prise de parole qui a agacé dans leurs rangs.

La scène s'est produite au Trianon, où le candidat dissident LREM a tenu un meeting devant plus de 1 500 militants. Avant que Cédric Villani ne prenne la parole, la jeune femme tente dans un premier temps de monter sur l'estrade par le côté gauche. Elle est bloquée par le service de sécurité, comme en atteste une vidéo publiée sur YouTube. "Bonjour, Marie s'infiltre, on l'applaudit bien fort !" lance le député selon d'autres images mises en ligne par France 3 et BFMTV, avant d'ajouter : "Poème ou pas poème pour Marie s'infiltre ?" Il accepte alors de la laisser monter sur scène.

Lire aussi

"Oh, prince des araignées, vivement que tu viennes à régner"

Débute alors un "poème" où celle qui entend "transgresser les codes et permettre l'irruption du rire là où on ne l'attend pas" déclame : "Oh, prince des araignées, vivement que tu viennes à régner. [...] Les mathématiques donnent la trique, plus que les gros lolos d'Anne Hidalgo. (…) Pas besoin de faire des calculs, pour voir que Griveaux tu l'en…" continue celle qui s'est fait une spécialité de s'incruster dans des événements publics, suscitant régulièrement des tollés, à l'instar de la marche contre les violences faites aux femmes de 2019 ou la marche des fiertés de 2018.

Lire aussi

Dans les rangs du candidat LaRem, la prestation de "Marie s'infiltre" n'est pas passée inaperçue. "Si cette campagne pouvait se passer des réflexions sexistes ce serait mieux pour Paris & tout le monde", a écrit vendredi sur Twitter Marlène Schiappa.

Du côté de Cédric Villani, l'heure est aux explications. "Elle s’est invitée sans que nous en ayons connaissance", a fait savoir à LCI l'équipe de campagne du candidat, qui bat en brèche l'idée que Marie s'infiltre ait été une "intervenante". "La sécurité l’a arrêtée et a tenté de l’empêcher de monter sur scène. Puis elle a commencé à crier. Au bout de deux minutes, Cédric Villani a fini par la laisser monter sur scène." Surtout, l'entourage du député de l'Essonne tient à se dissocier le plus possible des paroles de l'humoriste : "Personne n’a cautionné ses propos, Cédric n’a pas cautionné, on le voit sur les images de BFM Paris."

Ce dimanche, sur France 3 Ile de France, le candidat est revenu sur l'incident. "Pas de bol, c'est mon jour. Dans ce genre de circonstances, il faut accepter de savoir se faire mettre en boîte. Elle n'a pas été très fine, c'est le moins qu'on puisse dire, mais ce n'est pas non plus le rôle de l'homme politique que de toujours commenter les propos. De la même façon que dans le temps, le bouffon pouvait dire tout ce qui lui passait par la tête et le roi ne pouvait rien y faire, ce n'est pas à moi de commenter les propos de Marie, qui ne m'engagent en rien".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent