Nicolas Hulot a décidé de porter plainte contre Ebdo pour "diffamation"

CONTRE ATTAQUE - Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a décidé de porter plainte contre l'hebdomadaire Ebdo pour diffamation, ont annoncé ses avocats à l'AFP lundi 12 février.

Il avait démenti avoir commis les faits de viol et de harcèlement sexuel relatés dans le magazine Ebdo, un jour avant que ce dernier ne paraisse, vendredi 9 février. Lundi 12 février, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a décidé de porter plainte contre ce magazine et deux journalistes pour diffamation, selon les déclarations de ses avocats à l'AFP. 

Le magazine faisait état de deux affaires. Le ministre a reconnu l'existence d'une plainte pour viol en 2008, classée "sans suite", de la petite-fille d'un homme politique célèbre. Celle-ci aurait, selon lui, relaté "des allégations remontant à 1997" et donc prescrite au moment du dépôt. Cette plainte avait toutefois été confirmée par le parquet de Saint-Malo. 


Concernant la seconde affaire évoquée par l'Ebdo, où il est question de harcèlement sexuel par une ancienne collaboratrice de sa fondation, le ministre a tout nié tout comme la supposée victime. Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont publiquement affiché leur soutien à Nicolas Hulot.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Nicolas Hulot, un ministre dans la tempête

Plus d'articles

Sur le même sujet