Xavier Bertrand : “Mon projet est fondé sur l'autorité et la justice”

Xavier Bertrand : “Mon projet est fondé sur l'autorité et la justice”

À deux semaines de l'investiture LR qui déterminera le candidat ou la candidate de la droite en lice dans la course à l'élection présidentielle, Xavier Bertrand a défendu son programme dans le 20H de TF1 ce lundi.

Invité du 20H de TF1 pour défendre son programme, Xavier Bertrand “pense être celui qui comprend vraiment les Français, qui ressent leurs inquiétudes et leurs espoirs”. Le candidat à l'investiture Les Républicains promet un projet “fondé sur l'autorité et la justice”. “C'est ce qui correspond aux attentes des Français”. “Je dis à toutes celles et ceux qui veulent tourner la page du quinquennat de Monsieur Macron, c'est que je me suis préparé depuis longtemps, je suis prêt et croyez bien que je suis totalement déterminé”, assure-t-il.

Toute l'info sur

Le 20h

S'il venait à être élu président de la République le 24 avril 2022, sa priorité absolue est de rétablir l'autorité. “Le président de la République que je serai va protéger ceux qui nous protègent", affirme-t-il, promettant "des peines minimum obligatoires pour ceux qui agressent physiquement policiers et gendarmes". “On ira forcément à l’issue d’un procès et pour un an de prison ferme non-aménageable”, précise le candidat de la droite.

Autre mesure : la mise en place d'une "prime au travail". "Toute personne qui travaille à temps complet touchera au minimum 1 500 euros net par mois". Il veut par ailleurs "que l’on sorte définitivement des 35 heures, que l’on puisse vraiment gagner plus en travaillant plus en augmentant la durée du travail au sein de chaque entreprise".

Sur la pandémie, Xavier Bertrand estime qu’”il faut dès maintenant engager la 3ème dose et pas seulement pour les plus âgés pour que l'on n'ait pas un temps de retard, que l'on anticipe, que l'on ouvre dès maintenant les centres de vaccination”. "Les 10.000 lits de réanimation promis par Emmanuel Macron, où sont-ils ?", lance-t-il, considérant qu'ils sont indispensables “pour éviter que l'hôpital et nos soignants, qui ont été des héros depuis tout ce temps, ne soient pas débordés".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.