VIDÉOS - Irruptions de Femen sur scène, heurts aux abords du Zénith... le meeting mouvementé de Marine Le Pen

Politique

Toute L'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

VIDEOS EXCLUSIVES - Le meeting de Marine Le Pen au Zénith de Paris ce lundi 17 avril a été marqué par de brefs heurts entre des militants anti-FN et les forces de l'ordre. Gilbert Collard a dû être protégé, à son arrivée, par un important cordon de policiers. Par la suite, des Femen sont montées sur la scène, en plein discours de la candidate FN.

À l’image de cette campagne présidentielle agitée de bout en bout, le meeting de Marine Le Pen, ce lundi au Zénith de Paris, se sera tenu dans un climat des plus houleux. Une centaine de personnes s'étaient rassemblées, à l'appel de collectifs antifascites ou d'extrême gauche, dans ce quartier du nord-est de Paris, pour prendre à parti les personnalités et les militants du Front national. Plusieurs dizaines d'entre eux, visages masqués pour  certains, ont voulu avancer dans le parc de la Villette qui entoure le Zénith  mais en ont été empêchées par un déploiement policier.

Voir aussi

Lors d'un face-à-face tendu, les manifestants ont scandé "Tout le monde  déteste le FN", ainsi que des slogans hostiles aux policiers. lls ont allumé des fumigènes et lancé quelques projectiles (bâtons de bois,  canettes...) sur les forces de l'ordre, qui ont riposté avec des grenades  lacrymogènes. Dans ce capharnaüm, le député du Gard apparenté FN Gilbert Collard, a subi des jets de projectiles, dont un cocktail molotov qui ne l’a toutefois pas atteint, rapporte l'AFP. Dans les images ci-dessous, on le voit essuyer des "Fachos ! Fachos !" et un crachat au visage. Sans se démonter, il a répliqué par des "Nazis ! Nazis !" et des applaudissements ironiques. Interrogé par LCI sur son ressenti, M. Collard a affirmé : "Mais je m’en fous, ça me fait rire, moi ! Je l’ai fait avant eux !"

En vidéo

Manif FN

On aurait pu penser que cela se calmerait une fois le meeting commencé. Mais ce fut tout le contraire : par deux fois, des militantes Femen sont parvenues à monter sur scène pour interrompre le discours de la candidate frontiste. La première fois, aux alentours de 20h15, un bouquet de fleurs lui a été lancé et est retombée tout près d'elle. Ce qui aurait pu avoir de toutes autres conséquences s'il s'était agi d'un objet plus dangereux, voire d'un engin explosif... 

Légèrement décontenancée sur le coup, Marine Le Pen s'est vite ressaisie, lançant : "Ces extrémistes d'extrême gauche marchent sur la tête. Voilà l'inversion totale des valeurs qui viennent perturber un meeting de la seule femme qui défend les femmes !" Puis elle a repris le fil de son discours, tandis que la militante, portant des inscriptions sur son torse nue, était évacuée par le service d'ordre. Vers 21h30, rebelote. 

En vidéo

Une militante Femen monte sur scène et perturbe le meeting de Marine Le Pen

Apparraissant cette fois consternée, la leader du FN s'est montrée encore plus ironique : "Elle aurait dû rester un peu, elle aurait appris quelque chose", a-t-elle lâché dans un sourire carnassier. "Chère Marine Le Pen, nous reviendrons, ne vous inquiétez pas", a lui a répondu, via un tweet, le mouvement Femen, un peu plus tard dans la soirée. 

Pour le reste, la candidate a annoncé, dans un discours particulièrement offensif, la création d'un "moratoire sur toute l'immigration légale pour arrêter ce délire" et "le rétablissement des frontières sera mis en place dès le lendemain de (sa) prise de fonctions", si celle-ci a lieu.

Lire et commenter