VIE POLITIQUE - Marine Le Pen : quelles qualités ? Quels défauts ?

Politique

AVIS - Invitée de l'émission "Vie Politique" sur TF1 ce dimanche, la personnalité de Marine Le Pen a été passée au crible. L'institut Kantar Sofres a demandé aux Français quelle perception avaient-ils de la présidente du FN ?

Elle a beau être en tête au premier tour de l’élection présidentielle dans de nombreux sondages, Marine Le Pen reste l’une des personnalités politiques les plus clivantes. Réalisée à l’occasion de sa participation à l’émission de TF1 Vie Politique, une étude menée par Kantar Sofres-One Point confirme l’avis souvent très tranché des Français à son égard.

Seulement 35% d’entre eux ont une opinion favorable de la présidente du FN ; 54% en ont une mauvaise et 11% se déclarent sans opinion. Dans le détail, c’est, sans surprise, chez les sympathisants de gauche que son image se révèle la plus négative : plus de 8 sur 10 d'entre eux ont une mauvaise opinion de l’eurodéputée frontiste, un sentiment partagé par la moitié des sympathisants de droite.

Malgré cette impopularité conséquente, beaucoup de  Français lui reconnaissent toutefois certaines qualités. Sa combativité, sa volonté de privilégier les Français et ses talents de bonne oratrice sont régulièrement cités, y compris par des sympathisants de gauche.

Parmi les défauts les plus régulièrement cités, sa "tendance à critiquer tout le monde" est le reproche qui lui est le plus souvent fait (64%). 6 Français sur 10 la jugent par ailleurs "intolérante". Enfin, 55% des Français la jugent "raciste" et estiment qu’elle "n’apporte aucune solution". A noter que ces traits d’image s’appliquent à Marine Le Pen pour plus de la moitié des sympathisants de droite.   

Ce qui confirme que la stratégie de "dédiabolisation" entamée par la présidente du FN depuis son accession à la tête du parti en 2011, a probablement atteint ses limites. Certes, les résultats électoraux du FN sont en progression à chaque élection mais le fameux "plafond de verre" ne semble toujours pas avoir cédé.

Bien que relativement discrète dans les médias depuis le début de l’année, son image auprès des Français n’a guère évolué en 2016. Ses partisans lui restent fidèles et inversement, ses opposants conservent toujours autant de craintes à son égard. A huit mois du scrutin présidentiel, ce constat lui permet certes d’aborder le premier tour avec sérénité. L'issue du deuxième, en revanche, est bien plus indécise. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter