Vitesse sur les autoroutes, gaspillage alimentaire : la rentrée en fanfare de Ségolène Royal

Vitesse sur les autoroutes, gaspillage alimentaire : la rentrée en fanfare de Ségolène Royal

DirectLCI
C'EST REPARTI – A peine rentrée de vacances, la ministre de l'Ecologie est déjà sur tous les fronts : lutte contre le gaspillage alimentaire, baisse de la limitation de la vitesse sur les autoroutes, etc.

Il n’y a pas que François Hollande et Manuel Valls qui font leur rentrée cette semaine. Tout le gouvernement a repris le chemin de l’Élysée, ce mercredi, pour le premier conseil des ministres postvacances. Et parmi eux, Ségolène Royal. Mais dans les faits, la ministre de l’Écologie a fait sa rentrée, médiatique, un peu avant les autres. Depuis lundi, la locataire de l’hôtel de Roquelaure et électron libre du gouvernement enchaîne les propositions sur différents sujets.

Lundi : la lutte contre le gaspillage alimentaire
La ministre de l’Écologie entame la semaine de rentrée en fanfare. Lundi, sans doute enhardie par les vacances, elle reprend son combat contre le gaspillage alimentaire et annonce une réunion "dans les 10 jours" avec les représentants de la grande distribution pour leur demander de s'engager par écrit à changer leurs pratiques afin de lutter contre le gaspillage. Objectif : palier à la censure, pour des raisons de procédure, des mesures sur le gaspillage contenues dans la loi sur la transition énergétique , validée le 13 août dernier par le Conseil constitutionnel. "Il est très important de lutter contre le gaspillage alimentaire à un moment où tout le monde n'a pas les moyens de se nourrir correctement", martèle-t-elle sur iTélé .

À LIRE AUSSI >> Rentrée chargée et compliquée pour Manuel Valls et François Hollande

Mais à peine énoncé, le rendez-vous fait tousser. "Qu'est-ce qui lui prend à Ségolène Royal ?", s’interroge le PDG du groupe Système U, Serge Papin ce mercredi sur BFTMV , dénonçant un "coup de com'" de la ministre. "Je ne vois pas pourquoi il y a une telle agressivité de la part de cette grande entreprise de distribution", a répliqué dans la foulée Ségolène Royal.

Mercredi : la baisse de la vitesse sur les autoroutes
Autre combat repris au pied levé par la ministre : la baisse de la limitation de vitesse sur certaines portions d’autoroutes traversant les villes. Une idée qu’elle avait déjà évoquée en début de mois. Ce mercredi matin, sur RTL , peu avant le conseil des ministres, elle précise sa pensée et indique que des décisions devraient être prises "très rapidement" pour réduire la vitesse de circulation. Argument mis en avant par la ministre : réduire sa vitesse, c’est écolo. "Passer de 120-130 km/h à 90 km/h, c'est une diminution considérable de la pollution", assure-t-elle.

L’idée doit en principe déjà plaire à Matignon, mais pas pour les mêmes raisons. En juillet 2013, alors au ministère de l’Intérieur, Manuel Valls expliquait être favorable à la baisse des limitations de vitesse pour des raisons, lui, liées à la mortalité sur les routes. Une baisse qu’il disait alors "inéluctable".

À LIRE AUSSI >> Limitation de la vitesse sur les autoroutes en ville : bonne ou mauvaise idée ?

Mercredi : rebelote sur le gaspillage alimentaire
Ségolène Royal ne rendra pas les armes. C’est le message qu’elle veut faire passer ce mercredi sur RTL en réaffirmant qu’elle va réunir les groupes de la grande distribution pour mettre un terme à la destruction des invendus. "Faisons en sorte que les distributeurs n'aient plus le droit de détruire des invendus qui sont encore consommables", tonne-t-elle. La suite est connue : quelques minutes plus tard, la ministre se fera tancer par le patron du groupe Système U, avant de répliquer.

Faire entendre sa petite musique, s'assurer de sa reprise médiatique, et parfois se faire recadrer – ce qui n'est pas (encore ?) le cas cette semaine – . Ségolène Royal semble n’avoir pas changé d'un iota son mode de communication.

À LIRE AUSSI
>>
Libérée, délivrée, Royal élue "ministre de l'année"
>>
Ségolène Royal, une ministre (très souvent) recadrée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter