Voeux pour 2017 : François Fillon veut donner "un nouvel élan" à la France

DirectLCI
BONNE ANNÉE - Comme chaque année, que cela soit en vidéo ou par écrit, la classe politique adresse ses vœux aux Français. Une manière comme une autre de faire passer des messages politiques.

François Fillon souhaite que 2017 soit l'année du "redressement"

Dans un message posté sur Facebook, le candidat de la droite à la présidentielle souhaite que la nouvelle année "apporte à la France et aux Français un nouvel élan", appelant chacun à être "à la hauteur de cet idéal de résistance et d'espérance". François Fillon, candidat "pour construire avec vous une nation libre et puissante", affirme que "le mur des critiques" de l'arrêtera pas car il veut "rendre [aux Français] le pouvoir d'entreprendre, de créer et de réaliser [leurs] projets", plaçant comme priorités l'emploi et la croissance. 

Ségolène Royal veut se "reconnecter" à la nature

Plus tard dans la soirée, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a choisi de s'extraire des contingences politiques pour renouer avec la nature. Ce qui donne ce tweet très bucolique qui fera rêver ceux qui n'ont pas pu partir en vacances. 

Vincent Peillon en candidat du "rassemblement" contre ceux "qui exacerbent les haines"

Le candidat à la primaire de la gauche propose des voeux en forme de spot de campagne, où il rappelle les échéances de 2017, "ce moment magnifique de la démocratie où une voix égale une voix, du plus misérable au plus puissant et du plus jeune au plus vieux". Vincent Peillon veut "rassembler tous les Français" contre "tous ceux qui exacerbent les haines et ne cessent de désigner des boucs-émissaires". 

Les voeux de Sylvia Pinel, un clip de campagne

Autres voeux placés sous le signe de la primaire des 22 et 29 janvier, ceux de la candidate PRG Sylvia Pinel, qui propose un véritable clip de campagne sans prise de parole, mais avec une bande sonore et des portaits d'elle. Au menu : laïcité, égalité hommes-femmes et entreprises. Et "bonne année", bien sûr. 

Jean-Marie Le Pen appelle à un "grand changement" pour 2017 (sans citer Marine Le Pen)

Dans un message publié sur son blog, le fondateur du Front national rend hommage à "l'esprit français", "une lente et patiente construction" aujourd'hui "contestée par l'Union européenne". Jean-Marie Le Pen, pour qui "seul un grand changement peut nous épargner un grand remplacement", fait mine de questionner : "Les rendez-vous politiques de 2017 seront-ils salvateurs ou destructeurs ?" Sans préciser si la candidature de sa fille, Marine Le Pen, peut incarner ou non l'espoir qu'il évoque. 

Eric Ciotti mise sur "l'année du redressement" et de "l'alternance"

Le député LR des Alpes-Maritimes a placé ses voeux sous le signe de la campagne présidentielle et tout particulièrement de la candidature de François Fillon. "2017, c'est l'année de toutes les espérances, où nous pouvons reconstruire un pays plus fort, un monde et un pays plus sûrs", affirme l'ancien soutien de Nicolas Sarkozy. Eric Ciotti souhaite que le printemps 2017 soit "le moment du redressement pour conduire une nouvelle espérance, de l'alternance avec François Fillon. Il en va de l'avenir de chacun". 

Yannick Jadot veut "oxygéner nos coeurs"

Le candidat écologiste à la présidentielle s'est posté sur les Champs-Elysées, en ce jour de pic de pollution, pour filmer ses voeux aux Français. Après avoir rappelé que l'année 2016 "a explosé de nouveaux records" en matière de réchauffement climatique, Yannick Jadot plaide pour l'espoir suscité par "les initiatives, expériences et recherches qui innovent en Europe et partout dans le monde", promettant de dévoiler début janvier un programme pour "oxygéner notre démocratie, notre économie, notre société et puis évidemment oxygéner notre air, nos têtes et nos coeurs". 

"Clairvoyance" et "courage" : les voeux de Gilbert Collard

"Je voudrais vous souhaiter pour 2017 de la clairvoyance (…) qui permet d’y voir clair dans les ténèbres qui nous entourent et qui risquent encore de nous entourer et que nous ne pourrons dissiper qu’en y mettant la lumière du bon sens, de nos traditions, de nos amours, de notre France" déclare le député du Gard dans ses voeux, débuté par la formule suivante : "à ceux qui nous aiment et à ceux qui ne nous aiment pas", peut-être en référence à Donald Trump. "Je voudrais aussi vous souhaiter du courage pour faire face à tous les enjeux que la France va rencontrer" a continué Gilbert Collard.

Florian Philippot souhaite "le grand retour de la France" en 2017

Le vice-président du Front national a adressé des voeux courts et sobres aux Français via une vidéo postée sur Twitter. Florian Philippot dit d'abord avoir "une pensée particulière pour ceux qui seront seuls ce soir" ainsi que "pour ceux qui assureront notre sécurité". "Je souhaite bien sûr que cette année soit celle du grand retour de la France" conclut-il.

Arnaud Montebourg : "2017 devrait être une grande année"

Le candidat à la primaire de la gauche a adressé ses voeux depuis son QG de campagne, au milieu de son équipe, en tenant la caméra à bout de bras. Arnaud Montebourg explique qu'il finalise son projet présidentiel après "six mois de tour de France, 200.000 votes sur la plateforme numérique, un travail considérable avec et au milieu des Français". "Je pense à ceux qui sont seuls, souffrants, malades, en difficulté. Je leur adresse des vœux tout particuliers. Mais 2017 devrait être une grande année, il suffit que nous le décidions. Il y a dans notre beau pays tant de ressources, d’idées, de projets à faire surgir, concrétiser : il suffit que nous nous en emparions" continue l'ancien ministre de l'Economie, qui n'aborde pas beaucoup les combats politiques à venir ni la primaire de la gauche. "La clé ce n’est pas moi seul, ce n’est pas vous seul, c’est nous tous ensemble" conclut-il. 

Les quatre vœux de François Bayrou

Le président du Mouvement démocrate a fait part de ses "quatre vœux" pour l’année 2017, une "année cruciale" et une "année de choix". "Premier souhait : la lucidité. Ce qui est très important c’est que nous ne nous laissions emporter ni par les illusions ni par les excès. Pour éviter après un sentiment de déception" a-t-il déclaré en faisant référence à l'élection présidentielle de mai 2017. Deuxième souhait : conserver "notre société de solidarité". Dans ce qui s’apparente à une critique à François Fillon, François Bayrou demande "de l’attention pour les plus faibles aussi bien que pour les plus forts et qu’on ne favorise pas les forts au détriment des faibles." Dans un troisième vœu, François Bayrou appelle à la vitalité du pays, et dans un quatrième il souhaite que la France soit un "facteur de stabilité et d’indépendance" face aux menaces du monde. Jamais le maire de Pau ne donne d'indications sur sa possible candidature à l'élection, ou son possible ralliement à François Fillon. 

NKM : "On est désormais tous rassemblés autour de François Fillon"

Dans sa vidéo de voeux, montrant des bars aux noms évocateurs ("Le Petit Bordelais", "Le Renouveau"), Nathalie Kosciusko-Morizet appelle ses soutiens à voter pour François Fillon en mai 2017. Après avoir rappellé sa (bonne) performance à la primaire de la droite et du centre, où elle est arrivée en quatrième position, elle déclare : "on est désormais tous rassemblés autour de François Fillon pour gagner cette présidentielle en 2017. Pas une voix ne doit manquer pour éviter la stagnation qu’incarne la gauche et des désastres que donneraient l’extrême-droite et l’extrême-gauche." 

Marine Le Pen : "des voeux de combat"

La présidente du Front national a présenté aux Français des "voeux de combat". Dans un ton très engagé, Marine Le Pen a usé de la sémantique du combat et de la bataille pour mobiliser ses soutiens pour 2017. "Au seuil de cette nouvelle année, les vœux que je forme pour vous, pour nous tous et pour la France sont des vœux de combat" débute la candidate à l'élection présidentielle dans son message enregistré à son QG de campagne. "Je veux qu’enfin en 2017, s’engage le grand combat pour la prospérité de notre pays, la protection de tous les Français et pour la sauvegarde de notre identité nationale" déclare Marine Le Pen. "Vous être nombreux à être impatients, impatients de vous lancer dans la grande bataille électorale à venir. (...) La France peut renouer avec l’espérance, c’est le chemin que je vous propose" continue-t-elle avant d'ajouter que "le combat est lancé, la tâche sera rude". 


Une fois de plus, Marine Le Pen se présente également comme la candidate du peuple "contre les candidats des banques, contre les candidats du système, de la finance, des médias, ou encore les candidats de la brutalité sociale, ceux qui veulent casser la santé, qui veulent casser toute forme de solidarité et de justice". 

Bernard Accoyer appelle à la mobilisation pour la victoire de Fillon en 2017

Le nouveau secrétaire général des Républicains Bernard Accoyer a adressé ses voeux dans une vidéo postée sur Twitter. Dans un décor très solennel (pupitre, fond bleu, drapeaux européen et français à ses côtés), l'ancien président de l'Assemblée nationale commence par dresser le bilan d'année 2016, "douloureuse" notamment à cause du terrorisme, pour critiquer l'action du gouvernement. Il appelle ensuite les Français à voter pour François Fillon, pour "que 2017 soit une année d'espérance pour la France". "François Fillon compte sur chacun et chacune d'entre nous" avance-t-il.

Dupont-Aignan cible Fillon (sans le citer)

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et candidat à l'élection présidentielle, est l’un des premiers à avoir dégainé ses vœux pour la nouvelle année. Dans une vidéo publiée ce vendredi après-midi sur YouTube, il dénonce la "politique destructrice depuis vingt ans de notre système de santé, de notre école, de notre aménagement du territoire, de nos emplois, de notre sécurité".


C’est justement depuis un hôpital public qu’il a choisi de tourner ses vœux, un lieu symbolique de "l'état d'abandon de notre pays par ses dirigeants" selon lui. Difficile de ne pas voir là une critique adressée à François Fillon, dont les propositions en matière de santé ont récemment fait polémique. "C'est la première fois depuis sa création par le général de Gaulle que notre système de sécurité sociale est menacé de destruction", a lancé Nicolas Dupont-Aignan, invitant les Français à ne pas voter pour ceux "qui depuis trente ans nous font souffrir".

Les vœux personnalisés de Raffarin

Cette année encore, l’ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a formulé des vœux personnalisés. Il a en effet établi une liste de 17 personnalités nationales ou internationales. Il souhaite notamment "le Nobel de la Paix" à Jacques Chirac, "la victoire de la réforme heureuse" à François Fillon et "un avenir…à long terme" à Emmanuel Macron.

En vidéo

Fillon, Montebourg, Le Pen... Les voeux des politiques aux Français

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter